Du point de vue de la physique du bâtiment, l’isolation au-dessus des chevrons est une méthode optimale pour isoler un toit, mais c’est aussi la plus coûteuse. Il permet une isolation thermique continue et sans discontinuité sans réduire l’espace utilisable des combles. En raison de l’effort de construction et des coûts comparativement élevés, l’isolation au-dessus des chevrons est particulièrement adaptée aux nouveaux bâtiments et aux projets de construction dans lesquels l’ensemble de la toiture doit également être rénové.

Les experts du bâtiment considèrent que l’isolation au-dessus des chevrons est la variante la plus efficace, la plus propre et aussi la moins encombrante de l’isolation des toits. Toutefois, cette forme d’isolation thermique nécessite une nouvelle couverture de toit. Son efficacité énergétique résulte notamment du fait que les ponts thermiques sont éliminés lorsqu’elle est réalisée de manière professionnelle. L’isolation forme une couche distincte et continue de la structure du toit, qui ne présente pas de transitions non étanches. Dans les projets de rénovation, le grenier reste habitable pendant toute la durée des travaux, car le toit se développe « vers l’extérieur ». La pose d’une isolation au-dessus des chevrons doit toujours être confiée à un professionnel, car elle requiert des connaissances pratiques et physiques complexes. Le coût de l’isolation au-dessus des chevrons est de 150 à 200 euros par m2.

Qu’est-ce que l’isolation au-dessus des chevrons ?

Dans le cas d’une isolation au-dessus des chevrons, la couche isolante est appliquée sur les chevrons. Il est particulièrement adapté à l’isolation thermique de grandes surfaces de toiture avec des géométries de toit simples et sans bas-côtés ni combles. L’isolation au-dessus des chevrons est une isolation extérieure et est donc fortement exposée aux intempéries et éventuellement aux charges mécaniques. Le matériau d’isolation installé doit donc être résistant aux intempéries et stable sur le plan dimensionnel.

Isolation de la selle

L’isolation sur chevrons est une variante spéciale ou un développement de l’isolation sur chevrons. Ils sont installés non seulement sur les chevrons, mais aussi au-dessus des liteaux. Ils offrent essentiellement les mêmes avantages que l’isolation classique au-dessus des chevrons : efficacité énergétique, exclusion des ponts thermiques, liberté de conception et gain d’espace dans les combles.

Structure de l’isolation au-dessus des chevrons

L’isolation au-dessus des chevrons nécessite une construction spéciale qui doit être respectée par principe. De l’intérieur à l’extérieur, les éléments suivants sont nécessaires pour une telle construction :

 

  • Substructure / coffrage visible
  • Pare-vapeur : Pour l’isolation au-dessus des chevrons, un pare-vapeur est généralement nécessaire pour empêcher la condensation de pénétrer dans la couche d’isolation et la structure du toit. L’isolation plastique – par exemple en XPS – a déjà cet effet en raison de la structure de son matériau. En outre, une isolation sur chevrons ouverte à la diffusion est également possible – si l’étanchéité à l’air de la construction du toit est maintenue.
  • Panneaux d’isolation
  • Plaques de sous-couche ou panneaux de sous-couche : Cette couche de la structure du toit est utilisée – si nécessaire – pour rendre hydrophobe la couche d’isolation si le matériau d’isolation ne possède pas à lui seul des propriétés hydrofuges suffisantes. Si le matériau isolant est naturellement hydrophobe, cette couche augmente la résistance globale de la construction aux intempéries et exclut la pénétration de l’humidité dans les joints ou les microfissures. Dans le cas des toits en pente, la sous-couche est tirée par-dessus la couche d’isolation dans la zone du débord de toit/de l’avant-toit en tant que détail d’avant-toit de l’isolation au-dessus du chevron.
A lire également :   Les briques perforées verticalement et leurs propriétés typiques

 

 

  • Lattage de retenue et contre-lattage pour la toiture : En ce qui concerne l’ordre des couches d’une telle toiture, l’isolation par recouvrement déjà mentionnée est un cas particulier, car elle repose sur le lattage de la toiture. Dans ce cas, un frein ou une barrière à la vapeur éventuellement nécessaire ainsi que la protection hydrophobe se trouvent naturellement aussi au-dessus des lattes.
  • Toiture.

 

Quels matériaux isolants conviennent à l’isolation au-dessus des chevrons ?

Pour l’isolation au-dessus des chevrons, les matériaux d’isolation de haute qualité sont très importants. Le matériau d’isolation est utilisé de l’extérieur et est donc fortement exposé aux intempéries et aux fluctuations de température. Les matériaux de mauvaise qualité risquent de se fissurer, ce qui a un impact négatif sur l’efficacité et la durée de vie de l’isolation du toit. Les panneaux isolants sont généralement utilisés pour la pose d’une isolation au-dessus des chevrons.

Installation simple et sûre avec des systèmes d’isolation

Des systèmes d’isolation préfabriqués sont proposés dans le commerce. Ils sont équipés de pannes sur les bords et facilitent la pose des panneaux d’isolation sans interstice.

Matériaux d’isolation pour l’isolation au-dessus des chevrons

La plupart des isolations au-dessus des chevrons sont réalisées – en partie pour des raisons économiques – avec des matériaux isolants bien établis tels que la laine minérale ou les matières plastiques (EPS/Styrofoam, XPS, PUR/PIR). Les isolants XPS et PUR/PIR en particulier sont extrêmement résistants non seulement aux intempéries mais aussi aux effets mécaniques. Cependant, l’isolation au-dessus des chevrons avec des matériaux isolants naturels est également possible, à condition que ceux-ci soient disponibles sous forme de panneaux et qu’ils soient suffisamment robustes, stables à la pression et résistants aux intempéries. Par exemple, les panneaux isolants en fibre de bois ou en chanvre sont également utilisés dans ce domaine de l’isolation thermique. En dehors du PUR/PIR, dont les performances d’isolation thermique ne sont pas fondamentalement différentes, les deux variantes présentent des avantages.

Isolation phonique et thermique

Les exigences en matière de toiture sont élevées, non seulement en termes d’isolation thermique, mais aussi en termes d’isolation acoustique et thermique efficace. La plupart des matériaux d’isolation naturels sont supérieurs à la laine minérale et aux matières plastiques en termes de propriétés d’isolation sonore et thermique, du moins en tendance.

Caractéristiques spéciales

L’épaisseur de l’isolation au-dessus des chevrons est normalement limitée à 28 cm, car sinon la structure du toit composée de chevrons, d’isolation, de liteaux et de couverture devient trop haute. Cette particularité peut avoir une influence sur le choix du matériau d’isolation, d’autant plus que de nombreux maîtres d’ouvrage dépassent délibérément les épaisseurs minimales d’isolation requises par l’ordonnance sur les économies d’énergie (OEne) 2014 afin d’obtenir une isolation thermique particulièrement efficace. La règle générale est qu’un matériau isolant présentant une conductivité thermique aussi faible que possible nécessite des épaisseurs d’isolation plus faibles et est avantageux pour l’isolation au-dessus des chevrons – ainsi que pour les autres formes d’isolation de la toiture (isolation au-dessus des chevrons et entre les chevrons). L’isolation plastique, en particulier, prouve son efficacité dans ce domaine.

A lire également :   Utilisation d'une plaque d'accrochage pour le chauffage par le sol

L’isolation au-dessus des chevrons est l’isolation thermique optimale pour le toit en termes de physique du bâtiment. Elle est particulièrement adaptée aux nouveaux bâtiments ainsi qu’aux rénovations où la toiture peut également être entièrement renouvelée, car ce type d’isolation est toujours associé à une nouvelle couverture de toit.

Combinaisons d’isolants pour le toit

Dans les rénovations de bâtiments anciens, mais aussi dans les nouvelles constructions, des combinaisons s’offrent souvent pour une isolation optimale, par exemple :

 

  • Isolation au-dessus et au-dessous des chevrons
  • Isolation entre et sous les chevrons
  • Isolation au-dessus, entre et au-dessous des chevrons.

 

Par exemple, dans ces constructions, l’isolation entre les chevrons et sous les chevrons permet de réduire davantage le risque de ponts thermiques. En outre, tout l’espace entre les chevrons est utilisé pour l’isolation ainsi que pour une protection efficace contre le bruit et la chaleur. Il existe également une gamme beaucoup plus large de matériaux isolants disponibles pour l’isolation de l’intérieur des chevrons.

Isolation des chevrons ouverte à la diffusion ?

La tendance dans l’isolation thermique moderne est de plus en plus aux solutions d’isolation ouvertes à la diffusion et favorisant un échange d’humidité optimal. Une structure ouverte à la diffusion et les matériaux isolants correspondants augmentent la tolérance aux défauts de l’isolation au-dessus des chevrons, car ils sont capables de compenser largement les conséquences des fuites dans l’isolation – par exemple, les microfissures. Toutefois, en règle générale, l’intégration d’un pare-vapeur – est toujours nécessaire lors de l’utilisation de matériaux isolants ouverts à la diffusion pour l’isolation au-dessus des chevrons.

En règle générale, une construction de toit optimale est plus étanche à l’intérieur qu’à l’extérieur et globalement aussi ouverte à la diffusion qu’il est structurellement possible de le faire tout en maintenant l’étanchéité à l’air.

Isolation au-dessus des chevrons pour un toit plat

Pour les toits en pente, les isolations au-dessus des chevrons sont une méthode classique pour une isolation thermique efficace, mais elles peuvent également être utilisées pour l’isolation des toits plats. Là encore, ils permettent d’obtenir des performances d’isolation optimales et offrent également une plus grande sécurité, car la structure porteuse du toit est située à l’intérieur et est donc bien protégée de la condensation et des effets des intempéries. Le coût de l’isolation au-dessus des chevrons pour un toit plat se situe entre 40 et 100 euros par m2. Il existe trois méthodes différentes pour l’isolation au-dessus des chevrons d’un toit plat :

Isolation des toits froids

Le nom de cette variante de l’isolation au-dessus des chevrons s’explique par la couche d’air froid qui se trouve entre la couche d’isolation et la couverture du toit. L’isolation des toits froids est particulièrement adaptée aux toits plats à faible pente, où il y a environ 30 à 40 cm d’espace entre le plafond de la pièce et la structure du toit. Une feuille pare-vapeur est appliquée sur le plafond, sur laquelle repose une couche d’isolation sans interstice. Les matériaux d’isolation appropriés comprennent la laine minérale, l’isolation en polystyrène (EPS, XPS) ou le matériau d’isolation synthétique haute performance PUR/PIR, particulièrement élastique. Une lame d’air d’au moins 10 cm doit rester au-dessus de l’isolation au-dessus des chevrons.

Isolation des toits chauds

L’isolation de toiture chaude sous forme d’isolation au-dessus des chevrons est particulièrement adaptée à un toit plat presque horizontal. Avec cette variante, il n’y a pas de couche d’air froid entre le plafond de la pièce et l’extérieur du toit – le matériau isolant doit être enfermé de manière étanche entre la construction du plafond et la couverture du toit. L’étanchéité de la construction du toit est particulièrement importante avec cette variante d’isolation, car l’humidité qui pénètre ne peut que très peu s’échapper et peut entraîner la formation de moisissures. Le XPS est généralement utilisé comme matériau d’isolation pour cette forme d’isolation au-dessus des chevrons d’un toit plat.

A lire également :   Est-il facile d'étendre le chauffage par le sol ?

Isolation de la toiture inversée

La méthode la plus simple pour l’isolation au-dessus des chevrons sur un toit plat est l’isolation dite « inversée ». Ici, la couche d’isolation est appliquée sur l’isolation de la toiture déjà existante. Une autre couche d’étanchéité est placée par-dessus l’isolation. Les matériaux d’isolation utilisés pour les toits inversés sont principalement des XPS ou des panneaux de verre mousse. L’étanchéité du toit peut, par exemple, être constituée de membranes bitumineuses (137,00 € chez Amazon*).

Avantages de l’isolation au-dessus des chevrons :

 

  • Isolation thermique continue et sans discontinuité
  • Exclusion des ponts thermiques
  • Protection de la ferme de toit : la ferme de toit est située dans la zone « chaude » du toit.
  • Aucune perte d’espace utilisable ou d’espace de vie.
  • Aménagement intérieur : En cas d’isolation pure au-dessus des chevrons, le bois des chevrons reste visible à l’intérieur du toit et peut donc être intégré à l’aménagement intérieur. En outre, les dommages causés aux chevrons – par exemple en raison d’une infestation de parasites – sont visibles à un stade très précoce.

 

Inconvénients de l’isolation au-dessus des chevrons

Les inconvénients de l’isolation au-dessus des chevrons sont essentiellement l’effort de construction et le prix comparativement élevé, auxquels s’ajoute la nécessité d’une nouvelle couverture du toit.

Subventions d’État pour l’isolation au-dessus des chevrons

Une isolation thermique efficace est une condition préalable essentielle à la transition énergétique et est donc également d’intérêt public. Des subventions publiques sont disponibles pour l’installation d’une isolation au-dessus des chevrons. La condition préalable à l’octroi de la subvention est l’avis d’un conseiller professionnel en énergie qui, entre autres, estime la quantité d’énergie pouvant être économisée grâce à cette forme d’isolation. En général, l’expert en énergie se charge également de la rédaction et de la soumission de la demande. La demande de financement doit être faite avant le début des travaux de construction ; il est préférable de s’adresser directement à la KfW.

Subvention KfW ou prêt KfW

Le financement est disponible sous forme de subvention KfW ou de prêt KfW. La subvention couvre 10 % des coûts d’investissement, la limite supérieure de la subvention est de 5 000 euros. Le prêt est actuellement (2015) disponible avec un taux d’intérêt de 0,75 % et une subvention de remboursement de 7,5 %. Le montant maximal du prêt est de 50 000 euros.

L’installation d’une isolation au-dessus des chevrons peut être subventionnée par la KfW. Une subvention et un prêt de la KfW à des conditions particulièrement favorables sont possibles. Les conditions préalables sont une demande auprès de la KfW et l’avis d’un consultant en énergie.

Étiqueté dans :

, ,