Un couvre-cheminée peut facilement être installé par vous-même. En principe, elle ne nécessite pas de permis. Ce n’est que dans de rares cas qu’il remplit une fonction réelle. C’est pourquoi le couvre-cheminée est souvent appelé bonnet de prospérité en raison de son effet visuel.

Formes, matériaux et accès aux cheminées

Dans la plupart des cas, un couvre-cheminée consiste en un chapeau métallique. Il est fixé aux parois de la cheminée par des tiges ou des goujons métalliques. Les formes courantes sont les rectangles, les lucarnes, les cônes ronds et les tôles ondulées en acier inoxydable ou en cuivre. En France, les couvertures de cheminée en argile ou en céramique sont plus rares.

Dans la plupart des cas, un couvre-cheminée gêne naturellement le ramoneur lorsqu’il veut nettoyer la cheminée. Pour éviter le démontage correspondant, on peut choisir un couvercle avec un mécanisme à charnière. Si la couverture provoque des nuisances de fumée dans les bâtiments voisins, elle doit être démontée à nouveau.

A lire également :   Quel est le pouvoir calorifique des briquettes de charbon ?

Construisez votre propre cache-cheminée

Couvercle, toit ou capot

Fixation des échasses

Vis

Chevilles

Drill (75,99 € chez Amazon*)

Tournevis ou clé à ergots ou clé plate

Harnais de maintien

1. fusible

S’assurer contre le risque de chute. Un harnais d’escalade ancré du secteur sportif est le mieux adapté. Faites attention à la force du vent.

2. percer les trous de fixation

Percez les trous de fixation sur les côtés extérieurs de la tête de cheminée en fonction de la disposition des échasses ou des supports en fil de fer.

3. insérer les chevilles

Insérez les chevilles correspondant au trou de perçage dans les trous de perçage.

4. visser les échasses ou les supports en fil de fer

Boulonnez les échasses ou les supports de montage individuellement et sans le plafond, le toit ou l’auvent.

5. plier les supports sur mesure

Pliez les extrémités de fixation sur le toit, le capot ou la couverture afin de pouvoir les visser dans les trous pré-percés prévus à cet effet.

6. commander un ramoneur

Une fois l’installation réussie, commandez volontairement le ramoneur et faites-lui inspecter votre couverture de cheminée auto-construite.

Demandez au ramoneur

Certains fabricants ont mis au point des couvertures de cheminée qui sont censées avoir un effet positif sur le comportement du tirage de la cheminée. Une consultation avec le ramoneur local peut confirmer ou infirmer cette propriété. La sortie de fumée ne doit en aucun cas être trop petite, car cela favorise la formation de suie dans la cheminée.

A lire également :   Rénovation de la cheminée

Il existe des règles contraignantes concernant la distance minimale entre le capot du toit et le bord de la cheminée. Elle dépend du matériau de cuisson, de la longueur de la cheminée entière et de son diamètre. Demandez à votre ramoneur avant d’acheter.

Étiqueté dans :

, ,