Les façades en briques offrent une excellente et durable protection contre les intempéries pour le bâtiment. Briques isolation. Mais contrairement aux façades en crépi, l’isolation ultérieure d’une façade en briques pose problème. Vous trouverez dans cet article des informations détaillées sur les possibilités existantes.

Structure des façades en briques

Une façade en briques est généralement constituée de deux couches. La façade en briques constitue un mur de parement avant la maçonnerie proprement dite, et est reliée à celle-ci par des ancrages dits de couche d’air. L’espace intermédiaire peut déjà être isolé, mais il ne l’est généralement pas dans les maisons anciennes.

Possibilités d’isolation des façades en briques

Dans l’ensemble, il existe plusieurs possibilités fondamentales pour isoler les façades en briques :

  • Enlèvement de la maçonnerie de parement (variante la plus mauvaise possible, à éviter si possible)
  • Isolation sur briques (presque toujours problématique)
  • Isolation par insufflation
  • Chacune de ces méthodes pose des problèmes spécifiques qui doivent être pris en compte et, si possible, contournés.

    Enlèvement de la façade en briques

    L’élimination de la façade en briques de haute qualité (et autrefois coûteuse) n’a pas vraiment de sens pour une isolation. De plus, il faudrait s’attendre à des coûts démesurés. En règle générale, il existe pour chaque maison une autre possibilité d’isoler les murs, qui permet de conserver la façade en briques.

    A lire également :   Poser des alvéoles de gravier - pour un chemin ou une place en gravier stable

    Isolation sur briques

    En principe, c’est possible, mais en raison de l’espace d’air à l’intérieur entre les deux couches de maçonnerie, l’isolation ne sera pas très efficace.

    Isolation par insufflation

    Si l’espace entre les deux parties de la maçonnerie n’est pas isolé, l’isolation de cette zone est souvent une solution très efficace et peu coûteuse.

    On perce de petits trous ou on enlève quelques briques de tête, puis on remplit tout l’espace avec un matériau isolant. Cela se fait sous haute pression, de sorte que l’espace soit entièrement rempli. Si l’on utilise un matériau isolant d’une qualité d’au moins 0,40 – avec un interstice suffisamment large -, il est même possible d’atteindre de cette manière les valeurs exigées par la loi française pour de nombreuses maisons anciennes.

    Problèmes éventuels :

  • Ancrages de la couche d’air (ceux-ci constituent un pont thermique)
  • ruissellement (peut être causé par des fuites au niveau de la façade, le matériau isolant s’écoule).
  • présence d’une couche creuse plus importante (peut être remplie de matériau isolant fibreux, ce qui est en même temps plus économique).
  • Tout ce qui a été dit dans cet article se rapporte à de véritables façades en briques. Les simples parements du mur avec des plaquettes de parement ou des parements dits KS sont une autre affaire.

    A lire également :   Comment étanchéifier correctement le passage de tuyaux dans la cave ?

    Étiqueté dans :

    , ,