Construire soi-même un petit toit plat est possible et souvent autorisé sans permis de construire ni justificatifs statiques correspondants. Pour qu’il soit stable, la construction doit être bien calculée. L’espacement des chevrons est un élément important.

Quand les toits plats sont-ils utiles ?

On trouve des toits plats dans de nombreux endroits, sous forme de toits de garages, d’abris de voitures, de toits de terrasses, mais aussi sur des bâtiments plus grands. Alors qu’il est nécessaire de faire appel à un staticien pour une maison d’habitation, dans la plupart des Länder, vous pouvez construire des toits d’une surface allant jusqu’à 30 m[sup]2[/sup] sans autorisation ni expertise statique. Pour les toits plus petits et sans les formules nécessaires, il convient de planifier selon le principe « mieux vaut trop que pas assez ».

Calculer la construction d’un toit plat

Lors de la construction d’un toit, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Pour les toits plats en particulier, il est important de réfléchir au poids qui pèsera sur la surface en cas d’urgence : Chevrons toiture. Les différences régionales sont très importantes. Une personne vivant à la montagne doit par exemple s’attendre à une charge de neige plus importante qu’une personne vivant au bord de la mer du Nord. Le matériau avec lequel le toit est recouvert a également un certain poids. Les plaques à double nervure, souvent utilisées pour les toits de terrasse, sont beaucoup plus légères que les tuiles.

A lire également :   Un mur vertical sur un toit horizontal : Comment rendre étanche le raccordement du mur sur le toit ?

D’ailleurs, les toits plats ne sont généralement pas tout à fait plats : On appelle toit plat un toit dont l’inclinaison est inférieure à 10° (Toiture chevrons panne). Quel que soit le type de construction, il est toujours judicieux de prévoir une petite pente pour que l’eau puisse s’écouler.

Espacement des chevrons

Un espacement suffisant entre les chevrons est généralement de 80 cm à 100 cm. L’épaisseur des chevrons doit toutefois être prise en compte, tout comme le matériau utilisé pour couvrir le toit : Toiture chevrons porteurs. Pour les panneaux à double nervure sur une terrasse, la distance entre les chevrons est déterminée par la largeur du panneau (pour une épaisseur de chevron d’environ 10 cm). Les panneaux sont conçus de manière à pouvoir supporter un certain poids sur cette surface. Si vous couvrez le toit de tuiles ou de tôle trapézoïdale, vous avez également besoin d’un lattage perpendiculaire aux chevrons. Avec les tuiles en particulier, vous devez vous attendre à un poids élevé (environ 60 kg/m[sup]2[/sup]) et vous pouvez resserrer un peu les chevrons (70 cm) ou utiliser des chevrons plus épais (plus de 10 cm).

A lire également :   Toit plat - quelle est la pente minimale à respecter ?

Étiqueté dans :

, ,