Le poêle à pellets est aujourd’hui le système de chauffage le plus convoité par les ménages. Pour cause, elle est de loin plus économique et garantit une combustion propre que les chaudières classiques. Grâce aux avancées technologiques, les fabricants conçoivent chaque année des modèles super performants. Ceux-ci proposent bien souvent des fonctionnalités et rendements assez intéressants. Même si vous optez déjà pour le poêle à granulés, découvrez ici des astuces pratiques pour limiter votre consommation d’énergie.    

Recourir aux bûches dures et sèches 

Pour optimiser le rendement sur le poêle à pellets, vous devez miser sur un combustible dur et sec. C’est le moyen idéal pour avoir une combustion complète et un rendement. En effet, les bûches avec un taux d’humidité élevé génèrent une biomasse peu conséquente. Ce qui engendre une consommation d’énergie avec une production de chaleur moins élevée.

Pour faire une économie d’énergie, il faut alors miser sur des bûches suffisamment sèches et dures. Pour ce faire, regardez si celles-ci n’ont pas des traces de moisissures par endroit. Optez pour du bois issu des chênes ou des hêtres pour avoir la certitude sur leur dureté. 

A lire également :   Transvaser l'huile d'olive d'un bidon à des quantités d'usage courant

Réaliser une meilleure isolation thermique pour votre maison 

Même une rénovation pour améliorer l’isolation thermique de votre maison peut coûter cher, elle est avenante. Elle vous permettra de faire d’importantes économies d’énergie en utilisant votre poêle à pellets. D’ailleurs, avec ce type de chauffage qui respecte l’écologie, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières pour faire l’installation.

En effet, votre maison doit être un foyer fermé pour que vous jouissiez d’un meilleur confort thermique. Ainsi, avec peu de bûches dures et sèches, vous aurez une enceinte parfaitement réchauffée. Ce qui vous offre une thermorégulation de qualité et donc un meilleur rendement. Prévoyez alors de quoi isoler vos murs, votre toiture et vos fenêtres.

Prenez soin de votre poêle à pellets

Pour utiliser efficacement votre poêle à granulés, l’entretien doit être régulier. C’est la condition sine qua non pour renforcer les performances de votre appareil. Dans l’idéal, vous devez faire au moins deux ramonages dans l’année. Veuillez faire le premier ramonage lorsque vous voulez reprendre la chauffe. Le second peut avoir lieu après un certain temps d’utilisation. Continuez vos opérations d’entretien en contrôlant l’état de revêtement de votre poêle à pellets.

Vérifiez que toutes les pièces mécaniques sont en état et qu’elles sont bien agencées. Contrôlez les conduits pour prévenir d’éventuelles déperditions calorifiques. Nettoyez régulièrement la chambre de flamme et le cendrier. Cela vous permettra de profiter pleinement de l’énergie renouvelable produite par ce dispositif de chauffage.

A lire également :   A quelle fréquence devez-vous réellement dépoussiérer ?

Faire une bonne programmation de votre poêle à pellets

La programmation du chauffage central est un paramètre à prendre en compte pour réduire votre consommation d’énergie. Bien souvent, il n’est pas nécessaire de porter votre poêle à granulés à sa température maximale. Réglez votre chauffage central sur la température que vous voulez dans la pièce où vous êtes installé.

Généralement, un thermostat disposé entre 20 et 21 °C est largement suffisant en votre présence. Si vous n’êtes pas présent, gardez la température de votre poêle à pellets à 14 ou 15 °C afin de minimiser la consommation. Dans l’idéal, votre maison doit être bien aérée pour faciliter la thermorégulation interne des pièces.