Une fois le chauffage par le sol planifié et configuré, un autre aspect important du calcul est à l’ordre du jour. Si ce mode de chauffage permet déjà d’économiser beaucoup d’énergie et d’utiliser efficacement la chaleur, le facteur coût doit également être parfaitement calculé lors de l’achat et rendu favorable par une comparaison de différentes offres. Les coûts réels dépendent, bien entendu, du nombre de mètres carrés à équiper et à aménager avec un chauffage par le sol. Le choix des matériaux d’isolation et de revêtement de sol, ainsi que des autres matériaux de travail, joue également un rôle important. Le constructeur peut économiser de l’argent partout s’il ne fait qu’une recherche exhaustive et ne choisit pas la première offre sans avoir fait au préalable des comparaisons spécifiques avec d’autres systèmes de chauffage par le sol.

Efficacité énergétique et faible coût

Pour économiser de l’argent et décider du meilleur prix pour un chauffage par le sol, il convient de clarifier au préalable les facteurs suivants :

  • Quel type de chauffage par le sol est choisi (électrique ou à eau chaude) ?
  • S’agit-il d’un bâtiment ancien ou neuf où le chauffage par le sol sera installé ?
  • Conséquence du point précédent : quelle est la quantité d’isolation nécessaire pour le plancher ?
  • Combien de mètres carrés seront chauffés ?
  • Quel revêtement de sol visible recouvrira ultérieurement le chauffage par le sol ?

Tous ces aspects sont déterminants pour le prix d’achat en euros, comme ils le sont pour la quantité de conducteurs de chauffage, ainsi que pour les matériaux pour les travaux préparatoires et les travaux de pose proprement dits. Pour que les économies se poursuivent après l’installation, le coût est également déterminé par le revêtement visible, qui, avec sa capacité différente d’émission de chaleur, signifie qu’il faut poser plus ou moins de câbles ou de tuyaux de chauffage. Dans le cas du chauffage électrique par le sol, les spécialistes affirment qu’il ne faut pas s’attendre à payer plus de 38 euros par mètre carré pour l’installation. Ce prix comprend la chape pour combler les vides, mais aussi l’isolation. Les coûts sont inférieurs au prix d’un système de chauffage classique, mais aussi au prix d’un chauffage par le sol avec eau chaude, qui est estimé à 45 euros par mètre carré. Ceux qui choisissent un bon revêtement visible émettant de la chaleur économiseront de l’argent et bénéficieront d’avantages non seulement lors de l’installation mais aussi lors du fonctionnement du chauffage par le sol. Si vous installez vous-même le chauffage par le sol, vous pouvez réduire les coûts jusqu’à 10 euros par mètre carré en le faisant vous-même.

A lire également :   Déménagement ou mise hors service : Désinscription de votre compteur d'électricité

Les coûts peuvent être sauvegardés ici

Lors de l’achat d’un chauffage par le sol, vous ne devriez pas vous passer des offres de fabricants renommés. D’une part, une qualité durable et une longue garantie, que le fabricant promet pendant la construction et l’utilisation permanente, sont ici convaincantes. D’autre part, le chauffage par le sol est très économe en énergie et utilise la loi physique de la chaleur qui monte vers le haut. Cela signifie que des économies peuvent être réalisées non seulement au moment de l’achat, mais aussi pendant la phase d’exploitation, ce qui garantit une réduction permanente et constante des coûts énergétiques. Le meilleur prix peut être trouvé rapidement en comparant des offres de haute qualité. Il est également possible de faire des économies sur l’isolation sans sacrifier la rétention de la chaleur grâce à des matériaux sélectionnés de manière professionnelle. La situation est différente avec la chape, qui est versée sous forme liquide sur les tuyaux ou tubes de chauffage. Elle était coûteuse, mais elle est plus efficace et empêche les poches d’air qui réduiraient la dissipation de la chaleur via le revêtement visible. Le revêtement visible peut être choisi bon marché mais avec des propriétés élevées de dissipation de la chaleur. Un revêtement de sol optimal pour un système de chauffage sous-jacent peut être la pierre, le bois ou la moquette. La moquette est le sol le moins cher mais pas le plus avantageux pour une dissipation efficace de la chaleur.

A lire également :   Nettoyage d'un poêle à bois et ce qu'il faut prendre en compte lors de cette opération

Coûts permanents et maintenance par des experts

En fonctionnant 24 heures sur 24 toute l’année, le chauffage par le sol consommerait environ 600 kWh par mètre carré et par an. Toutefois, étant donné que le chauffage n’est généralement pas utilisé 24 heures sur 24 et qu’il est peu ou pas utilisé pendant les mois d’été, les experts estiment la consommation d’électricité par m² à 300 kWh en moyenne. Cette solution est bien moins coûteuse qu’un système de chauffage classique, car ce dernier émet la chaleur de manière plutôt sélective, sans la répartir uniformément dans toute la pièce. Un entretien annuel est nécessaire si l’on veut détecter les déficits et maintenir une fonctionnalité maximale. Les problèmes de répartition uniforme de la chaleur peuvent ainsi être détectés à temps et corrigés par un spécialiste. Ceux qui n’entretiennent pas leur système de chauffage peuvent être surpris par des coûts élevés en cas de défaut. L’entretien est très peu coûteux et peut être effectué par des professionnels dans un délai très court. Grâce à une chaleur bien mieux répartie dans la pièce, le chauffage par le sol permet de réduire réellement les coûts énergétiques et de fournir une chaleur agréable parfaitement répartie dans la pièce, et pas seulement à proximité immédiate d’un radiateur.

Avantages et inconvénients du chauffage par le sol

Lors de la construction d’une nouvelle maison, il est relativement facile d’appliquer et d’installer un chauffage par le sol directement sur le sol fraîchement coulé. Dans le cas de bâtiments anciens, des travaux préparatoires sont nécessaires, ce qui implique non seulement des coûts plus élevés, mais aussi une quantité énorme de travail. Néanmoins, l’installation en vaut la peine car le chauffage par le sol permet d’économiser beaucoup plus d’énergie qu’avec un chauffage classique. Avec un bon choix de revêtement visible, il n’y a pas de contre-arguments au chauffage par le sol, si ce n’est la quantité de travail nécessaire et le temps pendant lequel une pièce ne peut être utilisée en raison du temps de séchage de la chape. En revanche, si vous choisissez une moquette très épaisse ou un revêtement supérieur moins perméable à la chaleur, vous ne ressentirez pas l’effet positif du chauffage par le sol et consommerez des frais d’électricité élevés, car le système de chauffage doit fournir plus de puissance qu’avec un sol adapté.

A lire également :   Dimensions de la cheminée - existe-t-il une réglementation en la matière ?

Avec le chauffage par le sol, vous pouvez vous chauffer à un prix raisonnable, tout en économisant sur l’installation. De nombreux travaux peuvent être réalisés sans l’aide d’un professionnel et les matériaux de travail sont peu coûteux à l’achat. L’ambiance agréable de la pièce sera convaincante, car les pieds froids appartiennent au passé et une chaleur uniforme se répand, ce qui est très avantageux par rapport à un système de chauffage ponctuel et augmente la sensation de bien-être. Lors de l’installation, le choix des bons matériaux, un travail professionnel et la bonne distance entre les conducteurs de chauffage, associés au revêtement visible, font du chauffage par le sol le premier choix. Que le consommateur choisisse l’exploitation de l’eau ou de l’électricité ne fait aucune différence pertinente dans le coût de la consommation d’énergie. Le chauffage par le sol à l’électricité est préféré car il est particulièrement efficace en matière d’émission de chaleur et n’est pas alimenté en eau.

Étiqueté dans :

, ,