Les poêles à bois sont en vogue. Cependant, il y a souvent une incertitude quant au rendement du poêle. Dans cet article, vous apprendrez quelle puissance calorifique est utile dans quelles circonstances. Lisez dans cet article comment trouver exactement le poêle à bois qui vous convient.

Déterminer le rendement thermique

La puissance calorifique des poêles est généralement indiquée en kW (kilowatts). Les spécifications du fabricant du poêle sont très importantes. En se basant uniquement sur la vue ou la taille du poêle, il est facile de faire une erreur.

Par exemple, les anciennes cuisinières à perche simples ont une capacité de chauffage de près de 10 kW, malgré un compartiment de combustion très petit. Les poêles à cheminée modernes des magasins de bricolage, en revanche, ne produisent généralement qu’un tiers de cette quantité.

Il est important de noter, cependant, que ces valeurs ne sont que des moyennes approximatives. Ils ne sont jamais atteints que si le poêle est utilisé correctement.

De quelle puissance calorifique ai-je besoin ?

Cela dépend essentiellement de l’utilisation à laquelle le poêle est destiné :

A lire également :   Rénovation de la cheminée

  • comme chauffage complet d’une zone ou même d’une maison (plus petite)
  • comme chauffage d’appoint avec une capacité de chauffage réduite du système de chauffage complet
  • comme chauffage occasionnel, notamment en raison du confort de la pièce
  • En particulier dans le dernier cas, vous devez choisir la puissance de chauffage la plus faible possible. Les pièces surchauffées sont loin d’être confortables, et il n’est pas raisonnable de devoir ouvrir les fenêtres pour évacuer l’excès de chaleur.

    En outre, les besoins en chauffage dépendent également de la taille de la pièce/maison et de la méthode de construction.

    Valeurs indicatives pour les besoins en chauffage de différents bâtiments

    Les bâtiments anciens et surtout les vieilles maisons, dans lesquelles il n’y a pas d’isolation, ont un besoin de chauffage très élevé. En moyenne, elle est d’environ 0,15 à 0,2 kW par mètre carré. Si vous souhaitez utiliser un poêle à bois comme système de chauffage complet, vous devez tenir compte de certaines considérations.

    Les maisons anciennes, dont la rénovation n’est pas particulièrement efficace, ont un besoin de chauffage d’environ 0,08 kW par mètre carré. Pour les bâtiments légèrement mieux isolés construits à partir des années 1990, les besoins en chauffage sont d’environ 0,06 kW par mètre carré à titre indicatif. Pour les bâtiments modernes entièrement isolés, construits au cours des dix dernières années, on peut tabler sur environ 0,045 kW par mètre carré.

    A lire également :   Stocker du bois de chauffage dans le jardin - procédure et prescriptions

    Toutefois, il ne s’agit que de valeurs indicatives approximatives pour un chauffage complet. Pour compenser les fluctuations inévitables, vous devez multiplier le résultat par 1,5. Vous êtes alors en sécurité en ce qui concerne la capacité de chauffage.

    Chauffage supplémentaire

    Avec le chauffage d’appoint, cela dépend toujours de ce que le système de chauffage standard peut faire. En règle générale, dans un bâtiment raisonnablement bien isolé, il suffit d’une puissance de chauffage minimale pour augmenter la température ambiante de quelques degrés.

    Poêles en faïence

    Avec les poêles en faïence, vous devez calculer un peu différemment. Ici, la chaleur du poêle est diffusée progressivement, souvent pendant un jour et demi. Le dimensionnement correct d’un poêle en faïence est donc l’affaire d’un professionnel.

    A lire également :   Saigner le chauffage - peu d'efforts mais un grand effet

    Étiqueté dans :

    , ,