Les sols en bois et les planchers en bois confèrent une valeur classique aux pièces d’habitation, tandis que le chauffage par le sol assure un confort d’habitation considérable. Bois chauffage. Mais ces deux possibilités d’aménagement de l’habitat vont-elles vraiment de pair ? Ou bien les planchers en bois et le chauffage par le sol ne font-ils pas bon ménage ? Pour en savoir plus, cliquez ici.

Chauffage au sol – comment ça marche

Il existe deux types de chauffage par le sol : d’une part, les chauffages à eau chaude, très répandus, qui diffusent la chaleur dans la pièce par le biais de tuyaux remplis d’eau chaude, et d’autre part, les chauffages électriques par le sol, déjà beaucoup plus rares, qui produisent la chaleur par résistance électrique.

Les chauffages à eau chaude n’atteignent normalement que des températures très basses, en général pas plus élevées que 27 °C environ, même de manière ponctuelle. Les chauffages électriques peuvent toutefois atteindre des températures beaucoup plus élevées, notamment en certains points. Pour la plupart des revêtements de sol, cela représente un problème et un risque non négligeables.

Heureusement, les FBH électriques sont aujourd’hui très peu répandus en raison de leur consommation d’électricité élevée et de leur faible efficacité – tandis que les chauffages au sol à eau chaude sont de plus en plus fréquents dans les nouvelles constructions.

Transfert de chaleur dans le cas du FBH

Pour qu’un chauffage par le sol puisse bien transmettre la chaleur à la pièce, certaines conditions doivent être remplies.

  • le revêtement de sol doit être lié de manière étanche – c’est-à-dire sans ponts d’air – au support
    A lire également :   Percer un mur - les points à surveiller
  • le revêtement de sol ne doit pas accumuler de chaleur
  • le revêtement de sol doit avoir une bonne capacité de transfert de chaleur
  • Les caractéristiques des planchers en bois

    Très souvent, les planchers en bois classiques sont posés de manière flottante, c’est-à-dire sans contact solide avec le support. Les planchers en bois collés sont plutôt rares, on pense ici en général plutôt au parquet classique.

    Sans le collage, la pose flottante crée de nombreux ponts d’air dans lesquels la chaleur émise par le chauffage par le sol « disparaît » pratiquement et n’atteint jamais la pièce. Seule la couche d’air entre le plancher et le FBH est réchauffée.

    Le bois en tant que matériau est également problématique – le bois est certes subjectivement très chaud sous les pieds, même pendant la saison froide, mais il ne faut pas confondre cela avec une conduction thermique efficace. C’est exactement le contraire qui se produit ici.

    Le carrelage, par exemple, qui est l’un des meilleurs conducteurs de chaleur parmi les revêtements de sol, donne très vite une sensation de froid sous les pieds lorsque les températures sont basses. Pour un chauffage par le sol, ils sont donc le revêtement idéal qui transmet effectivement une grande partie de la chaleur à la pièce. Ils sont donc solidement fixés au support par la colle à carrelage et ne présentent pas de ponts d’air.

    En revanche, les sols en bois emmagasineraient une grande partie de la chaleur d’une part dans les ponts d’air d’autre part dans le matériau lui-même et ne transmettraient alors qu’une faible partie de la chaleur à la pièce. Le chauffage par le sol devrait donc être très largement dimensionné pour être encore efficace, ce qui n’est souvent pas possible dans la pratique.

    A lire également :   Fixer une poutre sur un mur en briques

    De plus, le bois n’est pas vraiment conçu pour supporter de grandes différences de température – il peut se contracter rapidement, se fissurer et se déchirer, ce qui serait particulièrement problématique si l’on essayait de coller des planches de bois sans marge de manœuvre.

    Plancher en bois et FBH

    Pour les raisons susmentionnées, une combinaison de planches en bois et de chauffage par le sol serait théoriquement possible, mais avec une efficacité très faible et de nombreux inconvénients. Compte tenu des coûts de chauffage élevés qui en découlent, on peut se demander si cette combinaison est vraiment la meilleure option dans la pratique.

    Lorsqu’il s’agit d’alternatives, il faut toutefois chercher dans les deux sens : soit un autre type de chauffage, soit un autre revêtement de sol. Un autre argument en faveur de l’abandon du chauffage au sol serait que le bois est naturellement chaud sous les pieds, même pendant la saison froide, et qu’il offre donc un certain confort thermique même sans chauffage au sol.

    Une autre alternative : le carrelage imitation bois

    Dans le domaine de la décoration moderne en céramique, beaucoup de choses sont aujourd’hui possibles qui étaient encore impensables il y a vingt ans. Il s’agit notamment de carreaux à l’aspect pierre ou bois à s’y méprendre, qui peuvent tout à fait passer pour remplacer le sol en planches si le FBH doit rester pour des raisons techniques ou de construction.

    Il s’agit donc clairement de la meilleure alternative, qui constitue une solution judicieuse tant sur le plan visuel que technique. Les designs actuels des carreaux modernes sont déjà de très grande qualité et imitent vraiment bien les matériaux naturels comme le bois ou la pierre. De plus, un tel sol est également beaucoup plus facile à entretenir et plus durable qu’un sol en planches de bois classique. Les carreaux sont également des matériaux naturels – en tant que céramique, ils ne sont pratiquement constitués que de terre.

    A lire également :   Parquet dans la salle de bains - attention au type de bois

    Avec un motif de pose approprié, il est tout à fait possible d’obtenir ici, en matière d’aménagement de l’espace, l’aspect souhaité. Ainsi, le confort visuel et le caractère de bien-être du sol en bois sont préservés, tout en bénéficiant des nombreux avantages du carrelage.

    C’est justement lorsque l’on construit un nouveau bâtiment que l’on devrait toujours prévoir les différents revêtements de sol dès la phase de planification. D’une part, c’est déjà important pour pouvoir planifier une structure de chape correspondante et, d’autre part, cela permet d’éviter à l’avance des problèmes difficiles et potentiellement insolubles comme le plancher en bois sur le chauffage au sol. Dans tous les autres cas, il faut simplement se mettre à la recherche d’alternatives possibles.

    Étiqueté dans :

    , ,