Le chauffage urbain offre de nombreux avantages, mais il n’est pas disponible partout – et les inconvénients sont également importants. Nous vous présentons le modèle d’énergie de chauffage alternatif et vous informons des coûts qu’il implique.

Voici les avantages et les inconvénients du chauffage urbain

Êtes-vous confronté à la décision d’utiliser le chauffage urbain pour votre maison ? Vous devez alors examiner tous les avantages et les inconvénients de ce système de chauffage, ainsi que les coûts qu’il implique.

Avantages du chauffage urbain

  • Avec le chauffage urbain, vous pouvez vous passer complètement de chaudière, de pompe à chaleur ou de four, ce qui vous permet d’économiser de l’espace et des frais d’entretien : il n’y a rien de plus simple.
  • Vous ne devez pas vous souvenir de commander du fioul domestique chaque année. Il n’est pas non plus nécessaire de stocker du combustible, comme des granulés ou du bois de chauffage.
  • Lorsque vous utilisez le chauffage urbain, vous n’avez pas besoin de cheminée ou de conduit de fumée sur votre maison. Le ramoneur n’a plus besoin de venir, ce qui permet de faire des économies.
  • Le chauffage urbain est totalement indépendant de la taille du bâtiment, il peut être utilisé dans les bâtiments anciens et nouveaux.
  • Inconvénients du chauffage urbain

  • Le chauffage urbain n’est pas disponible partout ; ce n’est que dans les grandes villes et agglomérations qu’un réseau énergétique correspondant est rentable. Une alternative possible est le chauffage local dans les zones rurales, qui nécessite également un réseau d’approvisionnement correspondant.
    A lire également :   Produire de l'eau chaude avec des poêles à bois
  • Le transport de la chaleur ne fonctionne pas sans perte d’énergie. Une partie de la chaleur est perdue pendant le trajet entre la centrale électrique et vous, ce qui réduit l’efficacité énergétique.
  • En règle générale, l’utilisateur du chauffage urbain conclut un contrat de fourniture fixe avec le fournisseur, qui comprend un prix de base. Ce prix de base, à son tour, est calculé en fonction d’une production commandée à l’avance, qui ne peut être calculée exactement.
  • Les coûts du chauffage urbain se composent des éléments suivants

    Tout d’abord, il y a les coûts de connexion uniques. Cela comprend le prix du raccordement de la maison ainsi qu’une éventuelle subvention pour l’extension du réseau de chauffage urbain.

    Ensuite, vous devez généralement décider d’une puissance maximale réservée par saison de chauffage, sur laquelle repose le prix de base de la puissance calorifique. Le prix de base est perçu soit mensuellement à titre d’acompte, soit en totalité à l’avance.

    Avec le prix de base, vous payez tous les coûts fixes qui découlent de la production et du transport de votre chaleur. Il s’agit, par exemple, des coûts de personnel, des coûts des lignes de transport, de la maintenance et de l’entretien.

    À cela s’ajoute la facturation de la consommation réelle de chaleur en kWh, ce que l’on appelle le prix de l’énergie. Dans ce cas, vous payez probablement des mensualités sur la base de votre consommation de l’année précédente ou, au début, de la consommation estimée. De cette façon, vous payez les coûts pour le combustible respectif utilisé dans la centrale électrique.

    A lire également :   Quel est le prix au litre d'une peinture murale de qualité supérieure ?

    Dans certains cas, le prix de l’énergie est inférieur aux prix actuels du fioul et du gaz, en fonction des combustibles utilisés pour produire de la chaleur dans la centrale concernée.

    Certains services publics facturent des frais de service supplémentaires pour la lecture des compteurs et la facturation. Ce chiffre est généralement inférieur à deux chiffres.

    Ligne directrice pour les coûts de la main-d’œuvre pour le chauffage urbain

    Par kilowattheure, les clients du chauffage urbain ont encouru des coûts très variables en 2007 et 2008 : Les prix variaient entre 4 et 18 cents.

    La différence de prix n’est pas seulement due aux différents combustibles utilisés par les centrales électriques, mais aussi à la ramification du réseau d’approvisionnement respectif. Un réseau de transport compact avec de nombreux clients est moins cher qu’un réseau très ramifié avec proportionnellement peu de clients.

    Le prix de la fourniture est actuellement d’environ 30 à 50 euros par kilowatt et par an. Cela peut également varier considérablement en fonction du fournisseur.

    Analyse du cycle de vie du chauffage urbain

    Avec toutes les spéculations sur les prix, il est également important de penser à l’environnement. Toutefois, l’écobilan du chauffage urbain varie fortement en fonction de la source d’énergie de la centrale.

    Les centrales au gaz et au biogaz sont très respectueuses de l’environnement car elles émettent le moins de polluants par rapport aux autres combustibles. Les centrales électriques au charbon sont particulièrement bon marché pour le consommateur, mais elles émettent comparativement beaucoup de polluants dans l’air.

    Les centrales électriques qui fonctionnent avec la production combinée de chaleur et d’électricité sont les plus respectueuses de l’environnement. Elles convertissent l’énergie mécanique en électricité et en chaleur. Dans ce processus, la chaleur perdue est utilisée de manière particulièrement efficace.

    A lire également :   Le chauffage fonctionne, mais pas l'eau chaude ?

    Un exemple des coûts de fonctionnement du chauffage urbain

    Un couple marié raccorde son nouveau bâtiment au réseau de chauffage urbain existant. Désormais, ils paient les frais de mise à disposition, un prix de travail par kilowattheure et les frais de facturation annuels. C’est à peu près à quoi ressemble la facturation annuelle :

    Chauffage de l’eau avec le chauffage urbain

    La préparation de l’eau chaude est également facile à réaliser avec le chauffage urbain, pour cela vous avez besoin d’un réservoir d’eau chaude avec un échangeur de chaleur associé. Avec le chauffage urbain, vous êtes donc totalement approvisionné !

    En raison des périodes généreuses d’ajustement des prix et des contrôles juridiques rigoureux, les fluctuations de prix dans le secteur du chauffage urbain sont moins erratiques. En tant que client, vous pouvez mieux calculer sur cette base !

    Étiqueté dans :

    , ,