Rares sont les sols qui sont parfaitement droits et plats (Pente difference). Dans cet article, vous découvrirez quelles tolérances peuvent encore être appliquées lors de la pose d’un nouveau sol, comment les déterminer et comment compenser un sol incliné.

Tolérances pour les pentes

En principe, on considère qu’une pente sur le sol ne doit pas dépasser 3 mm de différence de hauteur sur un mètre de distance en longueur. Si l’on mesure une distance plus longue (ce qui est souvent plus fiable pour déterminer la pente totale), il ne doit pas y avoir plus de 6 mm de différence de hauteur sur 2 mètres de longueur mesurée.

Il s’agit de la tolérance officielle pour la plupart des revêtements de sol. Toutefois, si vous souhaitez poser du carrelage sur le sol, vous devez absolument réduire les tolérances.

C’est particulièrement vrai pour les carreaux de sol de très grand format ou les carreaux XXL très à la mode, dont les dimensions peuvent atteindre 300 x 120 cm : Difference pente et cote. Pour poser de tels carreaux, il faut si possible disposer d’un support parfaitement plat.

Détermination des pentes

S’il s’agit d’une simple pente et qu’il n’y a pas d’autres irrégularités, on peut facilement déterminer la pente existante en mesurant la différence de hauteur.

A lire également :   Comment empêcher le canapé de glisser sur le sol stratifié ?

Si le support est plus problématique ou si l’on veut absolument être sûr, il est préférable d’utiliser un niveau et une cale de contrôle pour mesurer. Difference pente rampe. Le niveau à bulle est un niveau à bulle très long et s’utilise de la même manière.

Elle est placée le long du bord du mur et doit être dans l’eau – il n’y a alors pas de pente. Si ce n’est pas le cas, on glisse la cale de contrôle sous l’extrémité la plus basse du niveau jusqu’à ce que celui-ci soit dans l’eau : Différence entre pente et rampe. L’échelle sur la cale de contrôle permet alors de lire très précisément la différence de hauteur entre les deux extrémités de la règle.

Compenser une pente

Le mieux est de compenser la pente avec de l’enduit de nivellement. Il s’agit d’une masse d’égalisation autonivelante (19,90 € sur Amazon*) n qu’il suffit de verser dans la pièce et qui s’écoule d’elle-même pour former un support parfaitement plat.

Veillez aux points suivants lors de l’achat :

  • support existant (par ex. chape, chape chauffante)
  • Différence de hauteur maximale mesurée (il existe ici différentes nuances)
  • épaisseur minimale requise de la couche d’égalisation
  • Stabilité et durabilité de la masse (peut varier en fonction de la composition)
    A lire également :   Peindre les portes avec de la peinture murale - est-ce efficace ?
  • Nécessité d’une couche de fond
  • Pour le traitement de la masse, il vous faut au moins

  • une lame de lissage et
  • un rouleau à pointes ainsi que
  • un récipient et un fouet pour mélanger la pâte (peut être placé sur la perceuse (76,76 € sur Amazon*))
  • L’égalisation avec une chape fluide est la méthode classique – et très stable. Les longs temps de durcissement (jusqu’à 30 jours) posent toutefois problème.

    Étiqueté dans :

    , ,