La suspension d’un plafond au moyen d’une construction en bois peut être réalisée par des bricoleurs raisonnablement expérimentés. Outre une planification précise, il est également important de travailler avec une grande précision afin que le résultat final réponde à ses propres exigences esthétiques. Une construction faite de lattes de bois convient parfaitement à la fixation de la plaque de plâtre habituellement utilisée.

Ces raisons parlent en faveur d’un plafond suspendu

La suspension d’un plafond devient très souvent un problème, surtout dans les bâtiments anciens existants. Après tout, de nombreux bâtiments anciens ont une hauteur libre de pièce qui va bien au-delà de ce qui est commun aujourd’hui. Si les plafonds des pièces sont alors « suspendus », cela signifie qu’un faux plafond est inséré. Cela réduit la hauteur de la pièce, mais cette mesure peut également être supprimée ultérieurement si nécessaire. Cela signifie que les locataires peuvent parfois faire suspendre leurs plafonds s’ils ont pris les dispositions nécessaires avec le propriétaire à l’avance. Cela peut s’avérer payant pour les raisons suivantes :

  • la hauteur plus faible de la pièce peut visuellement donner un caractère plus intime à la pièce
    A lire également :   Cloison sèche - la capacité de charge
  • l’abaissement du plafond permet de réduire les coûts de chauffage
  • l’isolation acoustique dans la pièce concernée est nettement améliorée
  • Quand peut-on utiliser une structure en bois ?

    Pour une suspension de plafond avec une distance de plus de 30 cm par rapport au plafond original, on utilise souvent aujourd’hui des suspensions rapides ou des suspensions directes en combinaison avec des profilés de plafond CD. Toutefois, ces systèmes ne sont pas nécessairement bon marché et nécessitent également certaines compétences.

    Si, par contre, le plafond ne doit être que légèrement suspendu, une construction en bois peut offrir des avantages lors de la suspension. Une construction en bois est également judicieuse si des planches profilées sont utilisées comme revêtement au lieu de plaques de plâtre. Ceci est souvent fait afin de pouvoir intégrer des spots d’éclairage spéciaux directement dans le faux plafond aux endroits souhaités de la pièce.

    En particulier lors de l’intégration d’un système d’éclairage, il convient de consulter un électricien si nécessaire afin de s’assurer que le résultat final répond également aux exigences importantes en matière de protection contre les incendies dans une maison sûre.

    Remarques importantes pour la pose des lattes d’appui et des contre-lattes

    Pour que l’installation de la suspension au plafond soit aussi exempte de complications que possible, utilisez le bois le plus tendre possible à cet effet, comme l’épicéa, qui peut être facilement percé et vissé. Veillez à choisir des piles en bois aussi exemptes de torsion que possible, afin que la construction puisse se déformer le moins possible par la suite.

    A lire également :   Isolation phonique du mur - ces options sont disponibles

    La fixation des lattes porteuses permet également de compenser les légères irrégularités du plafond d’origine existant. Un appareil de mesure laser peut être très utile pour un alignement exact.

    Utilisez des vis de dimensions suffisantes et des chevilles de marque. De cette façon, vous pouvez vous assurer que la suspension du plafond est vraiment à l’épreuve des bombes et ne présente pas de risque pour la sécurité.

    Étiqueté dans :

    , ,