Le soutènement d’une fondation est un projet complexe qui requiert, outre des matériaux de construction parfaitement adaptés, une direction des travaux expérimentée. Fondation beton. Ci-dessous, nous décrivons la procédure à suivre pour étayer une fondation.

Travailler sous une fondation

Il existe différentes raisons pour lesquelles il est nécessaire d’intervenir sur les fondations d’un bâtiment existant. Le calage des fondations n’est pas recommandé pour tous les projets. Il s’agit par exemple d’une fondation qui s’est affaissée. Si la cause de l’affaissement d’une fondation est déterminée, il est éventuellement possible de la surélever.

Si la fondation s’est affaissée, le soulèvement est une option.

Pour ce faire, il existe différentes méthodes qui peuvent être appliquées. Soit on procède à des injections expansives, soit on enfonce des pieux segmentés spéciaux dans le sol sous l’ancienne fondation jusqu’à ce que le sol porteur soit atteint ou que le frottement des pieux offre une résistance suffisante pour empêcher un nouvel affaissement.

A lire également :   Tout sur le béton lourd

Quand une fondation est-elle étayée ou reprise en sous-œuvre dans le cas d’un bâtiment existant ?

En revanche, le calage ou la reprise en sous-œuvre d’une fondation est généralement effectué lorsqu’il s’agit de construire, à côté d’un bâtiment existant, une nouvelle construction dont les fondations sont plus profondes que celles du bâtiment existant. La procédure doit être strictement conforme aux prescriptions en la matière. Celles-ci peuvent être consultées dans la norme NF 4123. En outre, il faut respecter la réalisation de tranchées de dérivation conformément à la norme NF 4124.

Conditions à vérifier avant le rebasage

En fonction des exigences individuelles, il est possible d’utiliser des briques ou du béton pour le remplissage des fondations. Les facteurs suivants sont déterminants :

 

  • Capacité de charge du sol
  • Eaux souterraines et eaux d’infiltration
  • Statique et poids du bâtiment existant

 

Les centrales à béton proposent pour le calage des sortes de béton spéciales qui sont bien fluides (F 4/5) et qui possèdent en outre d’autres propriétés particulières. C’est le cas par exemple du gonflement du béton après le bétonnage. En complément, il est possible d’ajouter des additifs afin d’utiliser un type de béton à haute résistance précoce. Ces types de béton peuvent atteindre leur capacité portante au bout de douze heures seulement.

A lire également :   Infestation de pourriture sèche : comment l'éliminer

Tenir compte de la planification préalable en ce qui concerne la statique

En fonction des exigences légales en matière de construction, il peut être nécessaire de faire appel à un ingénieur en statique ou à un architecte. Mais le chef de chantier doit au moins disposer de connaissances approfondies et d’une expertise en matière de fondation. Vous ne devez en aucun cas essayer de consolider vous-même une fondation. Outre le danger de mort direct pendant les travaux de construction, un bâtiment peut s’effondrer en cas d’erreur de rebasage.

Si vous ne souhaitez étayer qu’une petite fondation, par exemple celle d’un petit abri de jardin ou d’une cabane à outils, vous pouvez le faire vous-même. Mais même dans ce cas, il faut disposer des connaissances nécessaires. La semelle doit être compactée et le béton doit pouvoir être versé par le haut de manière à remplir complètement la zone. Le retrait du béton reste toutefois problématique. De plus, vous avez besoin d’un béton relativement fluide, ce qui a des répercussions sur le rapport eau/ciment du béton.

A lire également :   Aérer une cave sans fenêtre : comment ça marche ?

Étiqueté dans :

, ,