Ce que même les bricoleurs avertis négligent souvent, c’est le réglage correct de la course pendulaire. Souvent, tout est scié avec un réglage toujours identique. Dans cet article, vous apprendrez en détail pourquoi cela est contre-productif et ce que le réglage peut apporter.

Fonctionnement de la course pendulaire

La plupart des scies sauteuses utilisées aujourd’hui sont des scies à mouvement alternatif. Cela présente quelques avantages. Cela s’explique par le fonctionnement de la course pendulaire :

Lorsque la lame de scie se déplace vers le bas, elle est en même temps légèrement tirée vers l’arrière. Lorsqu’elle se déplace vers le haut, elle est simultanément tirée vers l’avant.

Avantages de la course pendulaire

La course pendulaire permet d’obtenir une performance de sciage nettement supérieure. De plus, la sciure est mieux repoussée, ce qui permet de scier plus facilement. En outre, le réglage élevé de la course pendulaire permet d’effectuer des coupes en plongée : la scie peut être inclinée et « plongée » progressivement dans le matériau sans devoir percer un trou au préalable. Elle a alors la fonction d’une scie plongeante.

A lire également :   Scie sauteuse - comment utiliser correctement un guide ?

Inconvénients du mouvement pendulaire

Le mouvement d’avant en arrière de la lame de scie entraîne une torsion nettement plus importante de la lame. Ce phénomène est d’autant plus important que la lame est fine (étroite) et flexible. Il en résulte alors des coupes moins nettes et un « effilochage » nettement plus important de la pièce sur l’arête de coupe supérieure (c’est pourquoi il faut toujours retourner les pièces à la surface fragile et les scier par l’arrière).

Réglages de la course pendulaire

En principe, si l’on veut scier rapidement, la course du pendule doit être réglée sur une valeur élevée. Si l’on veut scier avec précision, la course du pendule doit être réglée très bas ou être désactivée.

Réglage en fonction de la lame de scie

C’est particulièrement vrai si l’on utilise des lames de scie courbes. Pour obtenir ici un résultat de coupe relativement précis, il faut toujours désactiver le mouvement pendulaire. Pour les matériaux pas trop épais, un réglage bas peut éventuellement être un compromis.

De même, lorsque la scie est utilisée sur une table de scie sauteuse ou comme scie à découper, le mouvement pendulaire doit être désactivé dans la mesure du possible.

Réglage en fonction du matériau

Les matériaux particulièrement durs (par ex. le verre acrylique ou les métaux) doivent toujours être sciés avec la course pendulaire désactivée.

A lire également :   Scie circulaire à main : changer la lame de scie - comment procéder correctement ?

Épaisseur du matériau

En revanche, pour les matériaux particulièrement épais et les matériaux plus tendres, la course du pendule doit être réglée plus haut. Là encore, il faut souvent trouver des compromis.

Vitesse d’avance de la course pendulaire

Pour obtenir le meilleur résultat de sciage possible, il faut harmoniser au mieux non seulement la course pendulaire, mais aussi la vitesse de course et l’avance à la main. C’est essentiellement une question de feeling et cela devient plus facile avec le temps, une fois que l’on s’est habitué à la scie et à ses caractéristiques propres au modèle.

Il vaut toujours la peine, surtout lorsqu’on vient d’acheter une scie, de « s’entraîner » un peu sur des chutes. Cela permet de se familiariser plus rapidement avec la scie et ses réglages particuliers.

Étiqueté dans :

, ,