On entend sans cesse parler de l’isolation des cheminées. L’article suivant explique si cela a un sens et quel est son effet.

Isolation naturelle des cheminées

Une cheminée en maçonnerie se compose de briques de manteau et d’un conduit de fumée interne. Entre elles, les cheminées modernes comportent souvent un matériau isolant. Ce type d’isolation est déjà plus efficace que ne pourrait l’être une isolation extérieure.

Protection possible contre la suie

La suie se produit lorsque les gaz d’échappement se refroidissent trop rapidement en descendant dans la cheminée et que la vapeur d’eau et certains acides, dont l’acide sulfurique, se condensent.

Le condensat peut s’infiltrer dans l’enveloppe extérieure de la cheminée, faire gonfler le ciment et ainsi fissurer la cheminée. L’imprégnation constante par le condensat endommage également la cheminée et peut entraîner le gel en cas de gel. En outre, une odeur sulfureuse envahissante se développe souvent dans les zones touchées.

Les mesures d’isolation de la cheminée ont pour but d’éviter que les gaz de combustion ne se refroidissent trop rapidement dans la zone non chauffée du toit et ne se condensent ainsi. Cela peut être efficace – mais ce n’est pas une obligation.

A lire également :   Plâtrer la cheminée à l'intérieur et à l'extérieur

Raisons contre l’isolation

  • La formation de suie peut également être évitée ou corrigée en augmentant la température des gaz de combustion.
  • L’installation simple d’un clapet de ventilation pour un tirage de cheminée plus élevé sert le même objectif.
  • Grâce aux mesures d’isolation, la cheminée ne se dessèche que très lentement, voire pas du tout, le condensat continue de fonctionner. L’odeur reste alors également présente. Par conséquent, d’autres solutions sont souvent plus avantageuses.
  • Matériaux d’isolation adaptés à la cheminée

    Avant tout, il est important d’utiliser des matériaux d’isolation qui ne sont pas combustibles. Pour cela, il est préférable d’utiliser de la laine de roche (22,95 € sur Amazon*) ou de la laine minérale. Les panneaux en polystyrène ne doivent pas ( !) être utilisés. Ils doivent avoir une distance minimale de 5 cm par rapport à la cheminée.

    Avant d’isoler ou d’envelopper une cheminée présentant des zones encrassées, il faut retirer complètement le plâtre et gratter les joints. Les maçonneries très humides doivent pouvoir sécher au préalable.

    A lire également :   Laine de roche - pour une isolation thermique rentable et efficace

    Étiqueté dans :

    , ,