Lorsqu’il s’agit de polir la peinture pour la faire briller, les spécialistes ont souvent les yeux qui brillent : (Faire briller un vernis bois). Lors du polissage, l’habileté manuelle s’allie à la patience et au flair. Comment faire briller un vernis à ongles. Cette interaction a toutefois ses limites, car une surface vernie a une sorte de degré de brillance limité : (Faire briller chaussure vernis). Il s’agit d’en « tirer » le maximum.

La peinture détermine le degré de brillance maximal

Lorsqu’il s’agit de traiter une peinture, l’objectif est souvent de la faire briller (Faire briller escalier vernis). Il ne faut cependant pas oublier qu’il existe une sorte de limite « naturelle » : Faire briller un meuble vernis. Le degré de brillance maximal ne peut être atteint qu’avec la brillance créée par l’application de la peinture elle-même (Faire briller un parquet vernis). La quantité de vernis appliquée et la nature du support sont les critères décisifs.

La norme EN ISO 2813 définit trois degrés de brillance pour l’artisanat et l’industrie :

G1 signifie brillant

G2 signifie brillant moyen

G3 décrit une peinture mate

La brillance résulte de la réflexion de la lumière incidente, les mesures étant effectuées dans l’unité de mesure GU à un angle de soixante et vingt degrés. Faire briller un vernis. Les valeurs GU suivantes décrivent les degrés de brillance les plus courants :

A lire également :   Peinture à l'eau ou peinture acrylique - la comparaison

GU 90, haute brillance atteinte vernis brillant à base de solvants

GU 70, semi-brillant atteint vernis brillant à base d’eau

GU 50, satiné brillant atteint vernis satiné à base d’eau correspondant

Ces degrés de brillance représentent le résultat maximal pouvant être obtenu lors du polissage à haute brillance.

Conseils pratiques et astuces

  • Contrairement à l’idée reçue selon laquelle les mouvements circulaires donnent le meilleur résultat de polissage, les professionnels procèdent toujours par mouvements croisés : Faire briller un vernis mat. Cela permet d’éviter ce que l’on appelle les hologrammes dans la peinture.
  • Pour le polissage de la peinture, on n’utilise en aucun cas et jamais de chiffons en microfibres : Faire briller vernis semi permanent. Les produits de polissage ont au maximum la consistance de pâtes et ne doivent pas avoir une granulométrie supérieure à cinq micromètres (µm).
  • La surface de la peinture doit être débarrassée de chaque grain de poussière, car chaque grain est un rocher microscopique.
  • Mettre le produit de polissage sur le tampon de polissage, le chiffon ou le coton, jamais sur la peinture.
  • Lors du polissage avec une machine, éviter l’échauffement dû à un déplacement trop lent du plateau de ponçage.
    A lire également :   Retouche de peinture sur bois après une bonne préparation
  • Procéder de manière partielle et calculer au moins deux heures de travail actif pour chaque mètre carré de polissage haute brillance.
  • Les peintres professionnels aiment leur métier. Rendez-vous dans un atelier de peinture et engagez une conversation professionnelle avec un professionnel. Vous obtiendrez presque toujours des conseils pratiques inestimables qui feront avancer votre polissage de manière significative.

    Étiqueté dans :

    , ,