La météo ne se montre pas toujours coopérative : il arrive qu’il pleuve jour après jour alors qu’il y a encore des travaux à effectuer à l’extérieur, par exemple la peinture de la façade. Peinture facade. Dans ce cas, le propriétaire finit par perdre patience et profite d’une courte pause pour prendre un pinceau et un rouleau et mener à bien son projet. Nous allons voir dans la suite si c’est une bonne idée.

La peinture pour façade est soluble dans l’eau

Les peintures pour façades sont en principe toujours solubles dans l’eau, sauf si vous utilisez une peinture au silicate. Mais même cette dernière peut être détachée mécaniquement du mur à l’état frais par un puissant courant d’eau, sans parler des problèmes de séchage que l’humidité peut provoquer.

À ce stade, vous voyez déjà que la pluie et la peinture pour façade ne font jamais bon ménage ! Un mur extérieur ne devrait pas être en contact avec de l’eau pendant l’application de la peinture et pendant au moins 4 à 10 heures après.

Dans le pire des cas, la pluie enlève une partie de la peinture, voire toute la peinture – ou bien de fines fissures, des stries et des bulles se forment en séchant, ce qui n’est tout simplement pas beau à voir.

A lire également :   Peindre ou pulvériser le radiateur et comment procéder

Attention aussi au brouillard et à la rosée !

Le brouillard et la rosée peuvent également endommager la peinture fraîche, c’est pourquoi il faut également éviter ces phénomènes météorologiques dans la mesure du possible. En période de pluie ou de brouillard, il est préférable de suivre attentivement les prévisions météorologiques, d’utiliser une peinture qui sèche rapidement et d’exploiter de manière ciblée l’intervalle de pluie.

Prévoyez en tout cas non seulement le temps de travail, mais aussi le temps de séchage. Dès que les prochaines gouttes tombent du ciel, votre revêtement devrait être « prêt ».

Une autre solution consiste à échafauder la façade et à la recouvrir entièrement de film : Mais il faut alors que tout soit vraiment étanche, pour éviter qu’un ruisseau ou une rivière entière ne se forme quelque part et ne se mette à dévaler le long du mur extérieur !

La chaleur et le froid sont également à éviter

La chaleur et le froid perturbent la peinture de façade au même titre que l’humidité. Les températures inférieures à 5 degrés Celsius représentent un réel danger pour la peinture fraîche, qui montrera probablement ses premiers dommages dès la phase de séchage.

Si le soleil tape fort sur le mur extérieur, la peinture sèche trop vite et se fissure, voire s’écaille. Il est donc préférable de peindre aux heures ombragées et uniquement lorsque l’on ne s’attend pas à une chute de température trop importante.

A lire également :   Quel est le poids réel du stratifié ?

Profitez des premières heures de la journée pour peindre votre façade. Il ne fait alors pas trop chaud et vous pouvez profiter de la chaleur du jour pendant la phase de séchage. Mais il ne faut pas qu’il y ait du brouillard !

Étiqueté dans :

, ,