Toutes les couvertures de toit ne peuvent pas être utilisées sans problème sur toutes les charpentes. Il faut absolument tenir compte du poids des matériaux utilisés pour la couverture du toit. Il s’avère souvent que certains types de couverture ne sont pas du tout possibles.

Capacité de charge pour un toit en pente

La capacité de charge d’un toit ne peut être déterminée avec précision qu’au cas par cas. En règle générale, les charpentes des maisons individuelles moyennes ont une capacité de charge d’environ 70 kg/m².

Charge de vent et charge de neige

La charge de vent, qui doit être prise en compte, et la charge de neige sont également prises en compte. Pour les bâtiments plus anciens, il faut en outre tenir compte du fait que la charge de neige est calculée différemment selon les méthodes modernes et que les valeurs estimées sont généralement plus élevées.

Si l’on déduit la charge de vent et la charge de neige calculées de la capacité portante totale de la charpente, on obtient le poids maximal que la construction du toit peut supporter.

A lire également :   Escaliers de trappe de toit - pliables, repliables ou de luxe

Rénovation et installations PV

Ce qu’il faut également prendre en compte, c’est le fait que dans la plupart des cas de rénovation de toiture, il est difficile d’éviter une charge plus importante sur le toit.

Si l’on souhaite en outre disposer d’une certaine marge de manœuvre pour monter quelques panneaux solaires ou même une installation PV complète, il faut calculer très précisément lors de la couverture du toit. Les grandes installations PV peuvent facilement peser jusqu’à une demi-tonne.

Les tuiles photovoltaïques, que certains fabricants proposent encore, sont un peu plus légères, mais plus chères et un peu moins efficaces. Il s’agit de tuiles en terre cuite dans lesquelles des éléments PV sont déjà intégrés de manière fixe.

Poids des tuiles individuelles

Tuiles en terre cuite

Pour les tuiles en terre cuite, le poids ne dépend pas seulement du modèle concerné, mais aussi de la méthode de pose. Les tuiles plates classiques peuvent facilement peser jusqu’à 60 ou 70 kg par m². Pour de nombreux toits, cela est déjà extrêmement problématique.

Les tuiles extrudées ou à emboîtement plus simples sont un peu plus légères. La fameuse tuile de Francfort, par exemple, ne pèse qu’environ 45 kg/m² au maximum sur le toit lorsqu’elle est posée de manière habituelle.

Tuiles en béton

Les tuiles en béton sont encore plus lourdes que les tuiles en terre cuite. Même en cas de pose optimale et économe en poids, il est difficile de descendre en dessous de 50 kg/m². C’est également important si l’on souhaite passer des tuiles en terre cuite classiques aux tuiles en béton lors d’une nouvelle couverture.

A lire également :   Comment une entrée de cave peut être construite rétrospectivement

Lors de la pose d’une nouvelle couverture sur un toit ancien, il est de toute façon toujours recommandé de faire vérifier et calculer à nouveau la statique du toit. On a ainsi la garantie que le toit peut supporter les charges prévues. Le couvreur peut également effectuer de tels calculs.

Fibrociment

Les plaques et bardeaux en fibres-ciment sont en revanche nettement plus légers que les tuiles en terre cuite ou les blocs de béton traditionnels. En moyenne, les plaques de fibrociment pèsent environ 12 à 15 kg par mètre carré. Dans le cadre d’une nouvelle construction, il est donc possible, si cela est prévu en conséquence, de réaliser des sous-constructions nettement plus légères, ce qui permet de réduire les coûts.

Tuiles en métal et en plastique

Les tuiles en tôle sont encore plus légères. Dans la plupart des cas, elles ne pèsent que 5 kg/m² environ. Il en va de même pour les tuiles en plastique. Là aussi, le poids n’est généralement pas beaucoup plus élevé.

Couverture en bardeaux bitumineux

Pour les bardeaux bitumés comme pour les bardeaux prélithiques, il ne faut pas oublier qu’un coffrage complet est nécessaire en dessous, ce qui augmente à nouveau le poids. Mais dans l’ensemble, il s’agit toujours d’une couverture de toit très légère et l’on peut économiser un peu sur l’isolation thermique grâce au coffrage intégral.

A lire également :   Fixer une bande de recouvrement et pourquoi c'est très important

Toitures vertes

Dans le cas d’un toit vert ou d’une toiture végétalisée, il faut s’attendre à des charges de toit très élevées. Sur les toits dont la capacité de charge est inférieure à 100 kg/m², il n’est généralement même pas possible d’installer une végétation extensive. Les végétalisations intensives nécessitent une capacité de charge bien plus élevée.

Étiqueté dans :

, ,