La peinture est composée de plusieurs couches. La plupart des rayures n’atteignent pas la couche de peinture de base. Tant que c’est le cas, le polissage peut réparer les dommages sans problème. Pour cela, il n’est pas nécessaire d’utiliser des pâtes à polir spéciales et coûteuses. Certains remèdes maison sont des alliés fiables et peuvent être utilisés correctement pour polir avec succès.

Cinq règles de réussite pour le polissage

Le polissage de la peinture est pour beaucoup une vocation et pour beaucoup d’autres une abomination. Dans tous les cas, c’est un travail de patience qui doit être effectué avec beaucoup d’attention. Contrairement au polissage de la peinture pour la faire briller, les exigences artisanales ne sont pas particulièrement élevées. Une peinture décolorée ou terne peut être remise dans un état acceptable.

La première règle de réussite est : patience, patience, patience.

En principe, le polissage d’une surface laquée consiste à poncer légèrement une couche supérieure d’un micron d’épaisseur. Cela ne peut être réalisé de manière régulière que si l’enlèvement est longtemps produit par les mouvements et non par la pression. En règle générale, on peut calculer une demi-heure de polissage pour une surface de dix centimètres carrés.

A lire également :   Respirant ou coloré : quelle peinture murale convient à la chambre de bébé ?

Deuxième règle de réussite importante : travailler proprement

Il faut travailler proprement à deux niveaux. La surface de la peinture doit être soigneusement lavée avec de l’eau additionnée de liquide vaisselle et une éponge douce. Ensuite, il faut la sécher avec une peau de chamois ou une peau de chamois. Pour le polissage, on utilise toujours des chiffons et des linges propres et fraîchement lavés.

Troisième règle de réussite souvent méconnue : le sens du mouvement

Les professionnels ne polissent pas en effectuant des mouvements circulaires comme le recommandent de nombreux informateurs. Le polissage se fait en croix, ce qui empêche la formation d’hologrammes.

Quatrième règle de réussite décisive : utiliser le bon produit

Le dentifrice est un produit de polissage idéal car il contient de très petites particules abrasives. Les pâtes spéciales pour blanchir les dents ne conviennent pas, car elles contiennent trop de particules abrasives, parfois même trop grosses.

Cinquième règle de réussite indispensable : les bons outils

Le tissu éponge et le tissu non tissé sont des tissus idéaux pour polir la peinture. Les chiffons ne doivent pas être lavés avec d’autres linges ou se trouver dans leur propre sac de protection. Lorsque toutes les surfaces d’un côté sont recouvertes de pâte, le chiffon est remplacé.

A lire également :   Des peintures murales multicolores : Le choix est plus grand que prévu !

Les professionnels recommandent de ne jamais appliquer la pâte à polir (19,88 € sur Amazon*) ou le dentifrice directement sur la peinture. Il faut toujours l’étaler légèrement dans le chiffon avant de commencer à polir.

Étiqueté dans :

, ,