Dans quelle mesure les enduits sont-ils respectueux de l’environnement ? Et cela a-t-il un impact sur la santé ? Quels critères plaident en faveur de l’écocompatibilité de certains types d’enduits ? Quels sont les arguments contre ? Vous trouverez les réponses à ces questions dans cet article.

Les enduits minéraux comme matériaux de construction écologiques

Les fabricants de matériaux de construction, en particulier, ne cessent d’argumenter que les enduits minéraux sont des matériaux de construction particulièrement écologiques. Contrairement aux enduits à base de résine synthétique, les enduits minéraux naturels ne contiennent pas d’additifs toxiques (et donc potentiellement nocifs pour la santé).

Cela ne s’applique toutefois qu’aux enduits dits « écologiques » – d’autres enduits minéraux peuvent tout à fait contenir des substances moins respectueuses de l’environnement.

Bilan écologique du ciment

Dans ce contexte, l’écobilan du ciment doit être évalué de manière particulièrement critique. La consommation d’énergie primaire et les émissions de CO2 des cimenteries, en particulier, sont extrêmement préoccupantes. Les cimenteries sont le troisième plus grand émetteur de CO2, juste après les centrales électriques.

En outre, la production de ciment fait souvent appel à de grandes quantités de substances nocives pour l’environnement, dont l’impact sur l’environnement en si grandes quantités n’a pas encore été suffisamment élucidé.

A lire également :   Analyser un champignon du bois et déterminer la lutte à mener

Une grande partie de la consommation de ciment concerne certes le béton en tant que matériau de construction, mais les enduits minéraux fréquemment utilisés sont également en grande quantité soit des enduits de chaux-ciment, soit des enduits de ciment.

Ainsi, ce bilan écologique négatif se répercute naturellement aussi sur les enduits minéraux.

La chaux comme alternative ?

La chaux peut être extraite relativement facilement dans des mines à ciel ouvert, et est tout de même disponible en quantités suffisantes partout en France.

Comme pour le ciment, la production de chaux est toutefois extrêmement gourmande en énergie (la consommation d’énergie primaire est même plus élevée que pour la production de ciment).

De plus, la production de chaux entraîne des émissions de CO2 très élevées. D’autres polluants ne sont toutefois pas rejetés dans l’environnement.

Le bilan écologique des enduits à la chaux n’est donc pas bien meilleur que celui des enduits à base de ciment. Ce n’est que pour le climat d’habitation que la chaux présente quelques avantages importants.

Label écologique

La DGNB (Deutsche Gesellschaft für Nachhaltiges Bauen) travaille en collaboration avec le ministère fédéral Français des transports, de la construction et du développement urbain à l’élaboration d’un certificat environnemental pour les matériaux de construction.

A lire également :   La meilleure peinture pour la façade : peinture au silicate ou peinture à la résine de silicone ?

Il s’agit ici de considérer l’ensemble des facteurs environnementaux des matériaux de construction – de la consommation d’énergie primaire lors de la fabrication aux effets sur le bâtiment en passant par la durabilité.

Si l’on étudie l’impact écologique d’un matériau de construction sur toute la durée de vie d’un bâtiment – de sa fabrication à son élimination -, la DGNB estime que les matériaux de construction minéraux, dont les enduits minéraux, offrent une compatibilité environnementale et une durabilité très élevées.

Enduit d’argile, enduit de coton et alternatives écologiques

Ces dernières années, de nombreux progrès ont été réalisés dans le domaine des matériaux de construction écologiques. Mais les alternatives aux matériaux de construction et aux enduits traditionnels sont toujours plus chères et leur bilan écologique n’est pas toujours meilleur.

Si l’on suit le point de vue de la DGNB et que l’on prend en compte tous les facteurs environnementaux des différents matériaux de construction écologiques, ceux-ci obtiennent souvent des résultats nettement moins bons que les enduits minéraux naturels. Une évaluation exacte est cependant difficile dans tous les cas.

A lire également :   Comment réussir le passage de la moquette au stratifié ?

Étiqueté dans :

, ,