La gouttière recueille les précipitations qui atterrissent sur le toit. Mais si l’évacuation des gouttières par le tuyau de descente et les autres tuyauteries sur le terrain ne fonctionne pas de manière fiable, les fondations de la maison et le jardin sont trempés.

Installer des tuyaux d’évacuation pour la gouttière

Les tuyaux d’évacuation des eaux usées pour la gouttière sur le terrain doivent être posés et assemblés avec autant de soin que les autres tuyaux d’eau.

Si elles sont posées n’importe où sans être fixées, le terrain risque de s’embourber par le bas et les fondations de la maison seront endommagées, tout comme les plates-bandes et les pelouses. De plus, l’eau stagnante peut endommager gravement les tuyaux de descente, surtout en hiver.

Aménager un lit de gravier pour sécuriser les tuyauteries

Le caniveau dans lequel on pose les tuyaux d’écoulement de la gouttière doit d’une part être suffisamment profond et d’autre part être bien tassé en bas et recouvert de gravier.

Les tuyaux doivent bien sûr avoir un diamètre aussi grand que le tuyau de descente. Si plusieurs tuyaux de descente sont réunis, le tuyau de drainage doit avoir un diamètre proportionnellement plus grand.

A lire également :   Comment fonctionne réellement un robinet d'eau ?

Drainage dans le fossé

Si l’eau du toit s’écoule dans un fossé d’évacuation, il convient de voir à quelle hauteur l’eau s’y trouve habituellement. Il ne sert à rien d’enterrer le système d’évacuation des eaux pluviales à une profondeur importante si le tuyau d’évacuation est ensuite constamment immergé.

A quoi faut-il faire attention pour le drainage des gouttières ?

  • Choisir un tuyau de descente d’un diamètre suffisant
  • Assembler les tuyaux de drainage en toute sécurité
  • Poser les tuyaux avec soin
  • Éviter les angles étroits
  • Dans la mesure du possible, n’utilisez pas de bifurcations qui forment un angle droit ou qui sont encore plus raides. La saleté, les petites branches, les feuilles et les nids d’oiseaux peuvent s’y accumuler. Dans ce cas, l’eau ne s’écoule évidemment plus et, en cas de véritable averse, le terrain est inondé.

    Il vaut donc mieux utiliser plusieurs angles plus légers de 45 degrés plutôt qu’un angle de 90 degrés. Ainsi, les gros éléments et les salissures peuvent s’écouler plus facilement.

    A lire également :   Un mur vertical sur un toit horizontal : Comment rendre étanche le raccordement du mur sur le toit ?

    Étiqueté dans :

    , ,