Raccorder une cuisinière peut être plus compliqué qu’il n’y paraît à première vue. Il ne suffit pas de suivre les échelles de couleurs et les instructions sur le net. Si un dommage survient et qu’un mauvais branchement est effectué, la question de la responsabilité se pose toujours. Cet article apporte des réponses.

Dommages possibles en cas de mauvais raccordement

Il ne faut pas sous-estimer tout ce qui peut arriver lorsqu’une cuisinière est mal raccordée. Les choses suivantes sont possibles :

  • la cuisinière se casse
  • un incendie se déclare
  • une personne est blessée ou tuée par électrocution
  • Le risque n’est pas seulement théorique. Si l’on intervertit par exemple le PEN avec une phase lors du raccordement, toutes les parties métalliques de la cuisinière sont sous tension. Si seuls deux conducteurs extérieurs sont intervertis, le problème reste généralement limité sur une plaque vitrocéramique moderne et n’a pas d’effet, car l’ordre des phases n’a pas d’importance pour une résistance de chauffage.

    Adhérence

    En principe, c’est toujours la personne qui a causé le dommage qui doit en assumer la responsabilité. Toutefois, les conséquences varient en fonction de l’auteur du dommage et de la nature de celui-ci.

    A lire également :   Entretenir le plan de travail de la cuisine - voici ce que vous pouvez faire

    Cuisinière branchée par soi-même

    Si l’on a branché soi-même sa cuisinière et qu’un dommage survient, on fait preuve d’une négligence grave si l’on ne dispose pas de la formation et des connaissances nécessaires pour le faire. Dans ce cas, on doit non seulement payer soi-même son dommage, mais aussi, dans certaines circonstances, répondre en justice d’un dommage subi par d’autres personnes.

    La cuisinière a été raccordée par une entreprise d’électricité

    Dans ce cas, c’est l’assurance de l’entreprise d’électricité qui est responsable des dommages, mais en cas de négligence, il se peut aussi que l’entreprise d’électricité doive payer les dommages sur la caisse de l’entreprise. Dans tous les cas, la responsabilité dans un tel cas incombe toujours à l’entreprise exécutante.

    Cuisinière raccordée par un ami électricien

    Si l’ami qui a effectué le raccordement dispose de connaissances professionnelles suffisantes et démontrables (formation), il n’a pas été négligent. Mais son assurance responsabilité civile privée ne règle généralement pas les dommages causés, car il s’agit d’un « service d’ami ». Ce type de travail est généralement exclu des assurances responsabilité civile privées, sauf si un accord supplémentaire a été conclu à cet effet.

    Dans tous les cas, les raccordements électriques et autres activités similaires ne devraient être confiés qu’à des entreprises sérieuses et agréées. Le risque que des erreurs se produisent, pour lesquelles personne ne souhaite ensuite assumer de responsabilité, est décidément trop grand. L’électricité est un danger mortel et n’est pas un domaine d’expérimentation ou de demi-savoir !

    Étiqueté dans :

    , ,