Il arrive parfois que les carreaux émettent des bruits de craquement ou de grincement. Découvrez dans cet article à quoi cela peut être dû, quelles erreurs de pose peuvent être à l’origine de ce phénomène et comment remédier à ces défauts.

Recherche de la cause des bruits de carrelage

Pour trouver la cause des bruits de craquement ou de grincement, il convient tout d’abord de vérifier soigneusement certains points :

  • Les carreaux sont-ils visiblement endommagés ou des joints sont-ils visiblement endommagés ?
  • Tous les joints sont-ils correctement réalisés, les joints de dilatation sont-ils pris en compte ?
  • Quelle est la proximité entre le carreau de sol et le carreau mural ?
  • Les bruits se produisent-ils surtout lorsque l’on marche dessus ?
  • Causes possibles et dommages

    En fonction des réponses, on peut supposer que les bruits sont dus soit à des dommages sur les carreaux, soit à des joints. En règle générale, la chape s’abaisse légèrement lorsque l’on marche dessus, ce qui explique pourquoi des joints mal réalisés peuvent provoquer des bruits (si le carrelage n’est pas endommagé). C’est de loin la cause la plus fréquente de bruit.

    A lire également :   Remplacer le silicone dans la douche

    Assemblage du carrelage mural et du carrelage de sol

    S’il y a un joint entre le carrelage mural et le carrelage de sol (joint trop petit), les mouvements de la chape peuvent éventuellement faire frotter l’interface du carrelage de sol sur l’émail du carrelage mural. Il en résulte généralement des bruits de grincement, mais parfois aussi des bruits de craquement.

    Le carreau est creux

    Dans certains cas (très rares), il peut également arriver qu’un carreau creux soit à l’origine des bruits. Dans ce cas également, il y a une erreur lors de la pose des carreaux.

    Joint de dilatation non réalisé dans les règles de l’art

    Les joints de dilatation et les joints en silicone doivent impérativement être réalisés dans les règles de l’art. Si ce n’est pas le cas, des tensions peuvent s’accumuler à l’intérieur du joint, dont le relâchement (lors du passage ou de l’abaissement de la chape sous-jacente) entraîne ensuite des bruits de craquement audibles.

    Une méthode simple consiste à dégager les joints respectifs (de préférence avec un multitool) et à écouter si les craquements disparaissent ainsi. Le carreau peut alors être jointoyé à nouveau sans problème et dans les règles de l’art.

    L’élimination du silicone des joints périphériques est un peu plus compliquée, et il est également difficile d’éliminer un joint mur-sol trop petit.

    A lire également :   Enlever le vernis sans chimie thermiquement avec de l'air chaud

    Si la cause est (comme c’est très souvent le cas) une erreur de pose, l’entreprise exécutante est bien entendu entièrement responsable de l’erreur. L’entreprise exécutante doit alors éliminer entièrement le défaut à ses propres frais.

    Étiqueté dans :

    , ,