Outre le soudage et le brasage, il est également possible de visser des poutres en acier entre elles. Vous pouvez lire en détail dans cet article ce à quoi il faut faire attention et ce que signifient le point de basculement et le calcul de la console.

Principes de base des assemblages vissés

Les poutres en acier peuvent en principe être vissées entre elles. Il faut toutefois tenir compte du fait que les vis elles-mêmes et les forces de vissage peuvent avoir un effet déformant sur la poutre.

La capacité de charge initiale (et normalisée et supposée dans les calculs) de la poutre peut en souffrir. Cela peut entraîner par la suite de graves problèmes de stabilité dans l’ensemble de la construction.

Calcul de la console

Le calcul des forces de vissage s’effectue généralement par le calcul de la console. Il existe pour cela différentes méthodes qui ne sont applicables que pour certaines conditions données. Il faut donc les connaître :

  • toutes les forces agissant sur l’assemblage vissé et leur direction (les forces de traction exigent une méthode de calcul totalement différente des forces de compression)
    A lire également :   Cosy, spacieux, moderne : le salon sous le toit
  • le point d’application des forces
  • le point d’appui
  • la rigidité de la console
  • les valeurs requises des éventuelles tôles d’entretoise, brides
  • Si l’on connaît la charge maximale des vis après les calculs, on peut choisir les vis appropriées (et éventuellement le type d’assemblage adéquat).

    Point de basculement

    Alors qu’il est assez facile de définir un point de basculement pour les éléments de soutien, il est un peu plus difficile de le déterminer pour d’autres constructions. Dans la construction métallique, le point de basculement désigne l’endroit d’une construction le plus fortement sollicité par un couple (dans la construction mécanique, ce terme a une autre signification, sans rapport). Les points de basculement peuvent également être calculés à l’aide de méthodes appropriées.

    Assemblage de poutres parallèles

    Lorsque des poutres parallèles sont assemblées au niveau de leurs âmes, il faut tenir compte du fait que le serrage des vis peut entraîner des déformations de l’âme. Comme l’âme est la partie d’une poutre qui supporte réellement la charge, des problèmes statiques peuvent survenir. Les vis doivent donc impérativement être munies d’entretoises adaptées (calculer la taille !).

    Version

    Étant donné que les calculs nécessaires en amont et l’exécution correcte requièrent beaucoup de connaissances et d’expérience, ce type de travaux devrait en principe être confié à des entreprises spécialisées dans le domaine de la construction métallique.

    A lire également :   Peindre du bois avec de l'huile usagée est une très mauvaise idée, souvent coûteuse.

    Si les poutres sont bétonnées, il faut tout de même créer une liaison entre les poutres (soit avec des fers plats au niveau des ailes, soit via les entretoises). Le béton n’a qu’un effet de stabilisation de la charge de compression sur les poutres, mais ne peut guère absorber les forces de traction. C’est pourquoi, dans le cas de poutres parallèles, il est presque toujours nécessaire de relier les poutres afin d’éviter qu’elles ne « s’écartent ».

    Étiqueté dans :

    , ,