L’application d’une couche de fond sur le sol avant la pose d’un nouveau stratifié, d’un parquet ou d’un linoléum doit toujours être envisagée lors de ces travaux de rénovation. En particulier pour les vieux sols qui présentent des fissures ou sont poreux en surface, cette rénovation est importante et ne prend que quelques heures de temps.

En fait, la vieille moquette, déjà un peu défraîchie, devrait être rapidement enlevée pour faire place à un nouveau revêtement de sol stratifié. Cependant, de nombreux bricoleurs s’attendent à un défi particulier sous la moquette. Le sous-plancher est poreux et friable, la surface ressemble à des montagnes russes et l’humidité est même visible par endroits. Quiconque a déjà lu un guide de bricolage s’en rendra immédiatement compte : la seule chose qui peut aider ici est d’apprêter le sol. La tâche peut sembler ardue, mais elle ne l’est pas, du moins si le sous-plancher est encore à moitié utilisable.

Comment le sol se remet-il en forme ?

Le sol doit donc d’abord être nivelé afin que les fissures et les renflements disparaissent et que toute sa surface soit parfaitement plane. Il s’agit de conditions élémentaires pour la pose d’un sol stratifié ou d’un parquet, sans quoi les premiers panneaux de bois risquent de sortir de leurs proverbiales articulations après quelques jours seulement. La question est maintenant de savoir si l’on doit se contenter d’appliquer une couche d’apprêt ou si l’on doit également appliquer un mastic ou un produit de nivellement. Peut-être les irrégularités sont-elles si importantes qu’il faut même égaliser l’ensemble du sol avec une couche de chape ? En cas de doute, et parce que cela ne coûte rien de demander, demandez conseil à un professionnel. Le conseiller du magasin de bricolage est également sûr de vous aider en regardant quelques photos sur votre smartphone.

A lire également :   Un peu d'information sur le produit - le stratifié est-il résistant au feu ?

Apprêter le sol – logique pour tout revêtement

Pour choisir le primaire le plus approprié, il est essentiel de savoir si le sol à travailler est un matériau absorbant ou non absorbant. Pour ce faire, il suffit de faire le test de l’eau avec une brosse, que l’on fait glisser sur la surface du sol jusqu’à ce qu’elle soit bien mouillée. Si l’eau s’infiltre et devient également foncée, il s’agit d’un sol absorbant.

Matériel et outils pour l’apprêtage du sol

Hormis le fait que la surface du sol doit être méticuleusement nettoyée et totalement dégraissée, ce qui se fait rapidement avec des produits de nettoyage commerciaux, de l’eau chaude, un balai et une brosse à récurer, le bricoleur n’a besoin que de cela :

  • Fluide d’apprêt
  • Seau à peinture
  • Gland ou rouleau à peinture
  • Brosses adaptées aux endroits difficiles à atteindre dans la pièce
  • Procédure optimale pour l’amorçage

    Le temps de séchage de l’apprêt varie en fonction de la marque utilisée. Il faudra trois à quatre heures pour que la peinture sèche complètement. Après 24 heures supplémentaires, vous pouvez commencer à poser le sol stratifié ou le parquet. Un résultat particulièrement bon lors de l’application de l’apprêt est obtenu si le revêtement est appliqué deux fois et pas trop épais dans chaque cas.

    A lire également :   Un canapé en similicuir nécessite peu d'entretien

    Les apprêts de remplissage disponibles dans le commerce spécialisé sont particulièrement faciles à appliquer. Ces dispersions contiennent une poudre de ciment spéciale qui ferme et scelle les petites fissures du sol en même temps que l’apprêt.

    Étiqueté dans :

    , ,