Outre le type et la granulométrie de l’abrasif, la pression de sablage est également un paramètre décisif lors du sablage (Pression sablage). Une pression trop élevée associée à une granulométrie trop importante et à un abrasif trop grossier peut endommager la pièce. C’est notamment le cas pour les pièces de carrosserie et les tôles.

Détendeur en action

Dans de nombreux cas, la pression de sablage doit être adaptée de manière flexible à la pièce à usiner. Pour les tôles, l’épaisseur et le mode de fabrication de la tôle jouent également toujours un rôle dans la déformabilité.

Pour le sablage du bois également, la pression doit toujours être adaptée de manière flexible. En règle générale, la pression est réglée sur une valeur comprise entre 6 et 10 bars, mais entre ces deux valeurs, elle doit pouvoir être réglée de manière flexible afin de s’adapter à la pièce à traiter. Il existe des réducteurs de pression à cet effet

Si vous souhaitez sabler vous-même, il est important de demander conseil à un professionnel pour connaître la pression de sablage maximale pour chaque matériau. Les appareils à usage domestique ne permettent généralement pas d’atteindre des valeurs très élevées, car les compresseurs sont trop faibles.

A lire également :   La durée de vie d'une lasure pour bois non ouverte et d'une lasure pour bois transformée

Étiqueté dans :

, ,