Lors de la planification d’une terrasse, il faut tenir compte des aspects les plus divers. Terrasse revetement. Un choix de matériaux effectué uniquement en fonction de préférences esthétiques peut se retourner contre vous à long terme si la terrasse est très glissante après la pluie ou si elle se réchauffe désagréablement sous la lumière du soleil. Les terrasses orientées vers le sud, en particulier, devraient donc être dotées d’un revêtement de sol qui ne se réchauffe pas excessivement.

Considérations préalables à la construction ou à la transformation d’une terrasse

La planification de la construction ou de la rénovation d’une terrasse est généralement influencée par les considérations les plus diverses : ainsi, la taille optimale de la terrasse dépend notamment du nombre d’habitants. Le coût total est quant à lui fortement influencé par le revêtement de terrasse choisi et sa qualité. Vous devriez également bien réfléchir au revêtement de terrasse qui est le plus facile à entretenir. En effet, le vent et les intempéries peuvent parfois faire grimper le coût de nettoyage d’une terrasse.

A lire également :   Décapage de la peinture sur des murs en maçonnerie ou en béton

Si l’emplacement de votre terrasse prévue est exposé au rayonnement solaire direct pendant une période relativement longue, il ne faut pas non plus négliger l’absorption de chaleur et la capacité de stockage des différents matériaux. En effet, il est difficile de remplacer un revêtement de terrasse si celui-ci s’avère dangereux pour la plante des pieds une fois les joints de la terrasse colmatés.

Ces différents revêtements de terrasse existent

En principe, différents revêtements de sol entrent en ligne de compte comme revêtement de sol pour une terrasse extérieure :

  • béton lisse et poli
  • blocs de béton
  • Dalles en pierre naturelle
  • Grès cérame fin
  • Bois véritable
  • Panneaux WPC en bois et en plastique
  • Gravier
  • Le gravier naturel n’entre généralement en ligne de compte comme revêtement de terrasse que dans les jardins très proches de la nature, même si ce matériau permet en général d’éviter un drainage coûteux de la terrasse. Dans la pratique, les panneaux WPC ne tiennent malheureusement trop souvent pas les promesses faites dans le commerce spécialisé. Sans entretien régulier, ils peuvent rapidement devenir inesthétiques dans les zones ombragées et doivent parfois être remplacés après quelques années déjà. Après tout, les panneaux WPC de couleur claire ne se réchauffent pas excessivement sous l’effet de la lumière du soleil.

    A lire également :   Refaire un plancher - la façon la plus simple de le faire

    Si un aspect naturel est souhaité, les panneaux en bois véritable striés en mélèze valent la peine d’être envisagés. Toutefois, il existe un certain risque d’éclats de bois si l’on marche pieds nus. Le grès cérame de qualité supérieure s’échauffe généralement moins que les dalles en béton lavé, désormais plutôt passées de mode. Toutefois, l’aspect le plus important, même pour les blocs de béton, les dalles en pierre naturelle et le grès cérame, est la couleur.

    Conseil : choisir les couleurs les plus claires possibles

    Les revêtements de sol de couleur extrêmement foncée, comme les dalles de granit noir, peuvent parfois atteindre une température de 70 degrés Celsius ou plus sous la chaleur de l’été. En revanche, les blocs de béton et les grès cérame de couleur relativement claire, comme les bruns et les beiges clairs, sont beaucoup moins chauds. Lors des chaudes soirées d’été, ils présentent l’avantage (par rapport au bois et au WPC) de ne restituer que très lentement la chaleur absorbée pendant la journée. Ainsi, le revêtement de sol est encore agréablement chaud plusieurs heures après le coucher du soleil.

    Étiqueté dans :

    , ,