Lorsqu’il s’agit de poser des câbles ou de raccorder des installations de l’extérieur à l’intérieur, il est souvent nécessaire de percer entièrement les murs : Murs beton. Vous trouverez dans cet article des informations détaillées sur ce à quoi il faut faire attention et sur ce qu’il faut absolument savoir.

Problèmes typiques lors du perçage

Épaisseur de paroi élevée

Un problème déjà très fondamental est la longueur nécessaire de la perceuse. L’épaisseur habituelle des murs intérieurs est comprise entre 5 et 7 cm, mais les murs porteurs et les murs extérieurs peuvent souvent atteindre 24, voire 36 cm d’épaisseur. Selon la structure du mur, il est même parfois possible d’atteindre des épaisseurs encore plus importantes (isolation de façade sur le mur extérieur).

Dureté de la maçonnerie

Il n’y a pas que le béton qui soit difficile à percer, le béton armé l’est encore plus. Les murs en briques peuvent également être très durs – et leur grand inconvénient est que le matériau est en plus fragile et doit donc être percé sans percussion.

A lire également :   Les quatre types de corrosion du béton

Maçonnerie inconnue

Il n’est pas toujours évident de savoir de quel type de maçonnerie il s’agit, surtout lorsqu’il s’agit de murs enduits. Les constructions massives font appel à de nombreux matériaux de construction différents, qui ont également des caractéristiques et des duretés très différentes.

Les premiers essais de forage permettent toutefois généralement de savoir de quel matériau de construction de mur il s’agit, grâce à la couleur de la poussière de forage :

  • poussière rouge ou rougeâtre : mur de briques
  • poussière grise : béton ou béton armé
  • poussière blanche : brique silico-calcaire (KS), également utilisée comme matériau de construction extérieur, mais principalement pour les murs de séparation.
  • Appareils et forets appropriés

    Pour percer des murs durs, la perceuse (91,94 € sur Amazon*) doit également être suffisamment puissante. Pour le béton et le béton armé, on peut utiliser un marteau perforateur, pour les murs en briques, il faut si possible faire attention à la puissance de la perceuse.

    forets appropriés

    Pour la plupart des matériaux de construction de murs stables (donc à l’exception des cloisons en construction sèche), les forets à pierre à pointe de métal dur sont un bon choix.

    Tracé de la conduite

    Avant de commencer à forer, vérifiez toujours si des conduites passent à l’endroit souhaité. Le perçage accidentel de conduites d’eau ou d’électricité peut avoir des conséquences très fâcheuses. Utilisez à cet effet un détecteur de conduites.

    A lire également :   Les carreaux de sol à l'aspect béton séduisent par leur aspect individuel.

    Pour le béton armé, vous devez également faire attention à l’armature (les pièces en béton préfabriqué (16,09 € sur Amazon*) ont généralement une armature très fibreuse et dense, les armatures en béton coulé sur place sont plus épaisses et plus stables et ne peuvent généralement pas être percées). Pour des raisons de statique, il faut toujours éviter de percer une armature massive.

    Méthode de perçage correcte

    Les murs en briques (et aussi les façades en briques) ne doivent être percés que sans dispositif de frappe ! Dans tous les cas, il faut :

  • marquer le trou de perçage avec une croix, de sorte que vous puissiez toujours placer le foret correctement
  • pour les murs en briques, toujours percer très légèrement vers le bas
  • Pour les murs en briques, percer à très faible vitesse (250 – 300 tours), sinon les briques peuvent se vitrifier.
  • pour tous les autres matériaux de construction de murs, toujours percer d’abord sans percussion et n’enclencher le dispositif de percussion que si la progression du perçage est trop faible.
  • Si un assistant appuie une planche contre le côté opposé du mur pendant le perçage, le plâtre sera moins endommagé par la perceuse qui perce.

    A lire également :   Peinture de protection contre le feu - ce que vous devez savoir

    Étiqueté dans :

    , ,