Tous les joints ne se ressemblent pas : (Joints construction). La plupart des gens pensent aux joints comme étant l’espace fermé entre les carreaux posés. En réalité, il existe des joints très différents dans les constructions, avec des fonctions totalement différentes. Vous trouverez dans cet article un aperçu des joints que l’on rencontre dans la construction.

Joint de carrelage

Le joint de carrelage est l’espace qui se forme lors de la pose du carrelage et qui est ensuite fermé de manière étanche avec du mastic à joint. Pour en savoir plus, consultez cet article.

Construction d’un mur

Dès le gros œuvre, nous rencontrons les premiers joints. Dans la maçonnerie en briques, il y a des joints d’assemblage et des joints d’assise – c’est-à-dire les fentes horizontales et verticales entre les différentes briques. Ils doivent tous deux être scellés au mortier et se rétractent plus tard lors du crépissage.

En maçonnant avec des briques planes ou du béton cellulaire, il n’y a plus de fentes verticales. Cela a un effet positif sur la valeur U du mur et évite ainsi les pertes de chaleur. Dans ce cas, l’interstice est scellé de manière très étroite avec du mortier en couche mince.

A lire également :   Utiliser une perche télescopique pour peindre

Joints de retrait

Les joints de retrait doivent être réalisés lors de la construction en béton. Ils sont utilisés délibérément.

Lorsque le béton durcit, son volume diminue – dans le jargon technique, on dit qu’il se rétracte. Pour éviter que le béton ne se fissure à un endroit, des joints dits de retrait sont réalisés à intervalles réguliers afin d’éviter la formation de fissures lorsque le béton se rétracte.

Joints d’ombre

Les joints d’ombre résultent de la mise en contact de différents éléments de construction ayant des fonctions différentes. Ainsi, par exemple, lorsqu’une structure de plafond est suspendue, l’espace créé avec le mur latéral est, par définition, un joint d’ombre.

Il faut les distinguer des joints de raccordement. Les joints de raccordement (par exemple lorsque le receveur de douche et le mur de la pièce se rencontrent) doivent toujours être fermés, ce qui n’est pas le cas des joints d’ombre.

Joints de dilatation

Le bois travaille et se dilate avec l’augmentation de la température et de l’humidité. C’est également le cas de nombreux autres matériaux de construction. Les éléments de construction doivent donc être conçus de manière à permettre la dilatation du matériau de construction sans entraîner la formation de fissures dans l’élément de construction.

A lire également :   Un grattoir à joints évite de devoir remplacer les carreaux.

Les sols entiers se dilatent également. C’est pourquoi il existe également un joint de dilatation entre le sol flottant et le mur. Ces joints de dilatation sont créés pour éviter que le sol ne se fissure ou ne se courbe.

Il est important de toujours remplir les joints de dilatation avec un matériau élastique. Il doit absolument suivre les mouvements du sol. Si un tel joint était par exemple scellé au mortier, le sol ne pourrait plus se dilater et se courberait au niveau de la couche non élastique.

Les joints de dilatation sont également prévus pour les maçonneries de parement.

Joints de construction

Les joints de construction sont des joints non souhaités, mais souvent inévitables. Ils apparaissent dans la construction en béton lorsque les différents éléments ne sont pas bétonnés en même temps, mais les uns après les autres. Dans le déroulement de la construction, on veille certes à les éviter autant que possible, mais on n’y parvient pas toujours.

Les joints de construction posent surtout un problème d’étanchéité. L’eau peut s’infiltrer par ces fentes et affaiblir le béton au fil du temps. Pour éviter cela, on procède à des étanchéités spéciales. Dans la pratique, il s’agit généralement de bandes d’étanchéité pour joints gonflants ou d’étanchéités de surface en plastique.

A lire également :   Briquez une ancienne porte lorsqu'elle n'est plus nécessaire.

L’assemblage de l’acier d’armature, qui traverse le joint, représente un défi particulier dans les constructions. Pour l’assemblage, on utilise généralement du métal déployé.

Étiqueté dans :

, ,