Les maisons en briques souffrent également de divers dommages au fil du temps. Que les joints entre les briques n’aient pas été posés correctement dès le départ ou qu’ils aient été endommagés au fil des années n’a pas d’importance, car les briques peuvent être rejointoyées par un non professionnel.

Sécurité lors du jointoiement

Les deux mains sont nécessaires pour ce travail. C’est pourquoi aucun bricoleur ne devrait essayer de se tenir en équilibre sur une échelle et de refaire les joints de la brique en même temps. Le mélange, le seau d’eau avec la houppe et différentes truelles doivent également être à portée de main si l’on veut tirer des joints.

Il est donc vraiment important soit de construire une plateforme solide avec des tréteaux, soit de se procurer un petit échafaudage. On peut peut-être aussi en partager un avec les voisins.

Faire les joints des briques étape par étape

Mortier de jointoiement

Eau

Marteau

Ciseau à bois

Spatule

Grattoir à joints

large truelle de maçon

Truelle à joints

A lire également :   Réparer les joints de maçonnerie en 2 étapes seulement

Planche de maçon

Fouet à main

Perceuse (91,94 € chez Amazon*)

Quast / Pinceau de peintre

Seau / Benne à ciment

vieux tournevis

1. gratter les vieux joints

Mieux vous nettoierez l’ancien joint, mieux vous réussirez le nouveau. Pour savoir quel outil est le mieux adapté à la largeur de vos joints, il vous faudra faire des essais.

2. humidifier et remuer le mélange

En tant que débutant, ne mélangez pas trop de mortier (11,78 € sur Amazon*) à la fois. Avec le temps, celui-ci se délave et n’est plus aussi homogène qu’au début du travail. Humidifiez les joints avec un peu d’eau pour que la pierre et le mortier puissent se lier.

3. jointoiement de la brique

Versez un peu de mélange sur une large truelle ou une planche de maçon et tenez-la dans votre main gauche. Appuyez la planche contre le mur juste en dessous du joint et faites glisser le mélange dans le joint à l’aide de la truelle à joint.

Enfoncez-la soigneusement en profondeur dans le joint afin d’éviter toute cavité. Ceux-ci éclateraient au premier gel et pourraient même endommager la brique. Ensuite, il faut encore lisser proprement le joint de mortier.

Veillez à ne pas laisser de restes de mortier sur les briques. Vous ne pourrez plus l’enlever par la suite, car il laissera un vilain voile gris sur les coûteuses briques. Une fois que les joints ont séché, il faut donc utiliser beaucoup d’eau claire pour éliminer les traces de ciment.

A lire également :   Joindre la maçonnerie - comment le faire correctement ?

Étiqueté dans :

, ,