Pour construire soi-même une commode avec des portes qui se ferment à fleur, il est recommandé d’utiliser les charnières à boîtier bien connues dans de nombreux meubles (Charnieres porte). Ces suspensions de portes, également appelées charnières à boîtier, sont invisibles à l’intérieur de la commode. Elles peuvent être réajustées en distance et en longueur afin d’obtenir une position et un mouvement de porte optimaux.

Les charnières à boîtier sont polyvalentes

Lorsque l’on construit soi-même une commode, on obtient un corps rectangulaire dont la façade est soit formée par les faces avant des tiroirs, soit pourvue de portes. Il est courant d’avoir deux portes qui s’ouvrent du centre vers l’extérieur. Mais avec les charnières à boîtier idéales, toutes les autres directions de mouvement sont faciles à réaliser.

Alors qu’une commode à portes coulissantes construite par l’utilisateur ne peut pas s’ouvrir complètement pour des raisons de construction, celles équipées de charnières à boîtier peuvent s’ouvrir à un angle compris entre 95 et 110 degrés, selon le type de butée de porte. Des charnières spéciales à grand angle permettent une ouverture jusqu’à 165 degrés.

A lire également :   Tapisser correctement la porte d'entrée : comment faire ?

Caractéristiques et fonctions des charnières à boîtier

La structure de toutes les charnières à boîtier se compose de trois parties : le boîtier, le bras de charnière et la plaque de base. Les modèles sont disponibles dans les versions suivantes :

 

  • Grand angle avec bras de bande plus long
  • Ressorts maintenant une porte suspendue dans la position dans laquelle elle a été ouverte
  • Technique de clipsage permettant le réglage et l’ajustement sans outil.
  • Trajectoire amortie du battant, qui amortit les portes lors du mouvement.
  • Fonction de fermeture automatique dès qu’un certain angle est atteint

 

Comment construire soi-même une commode avec des portes

Deux charnières à pot par porte (hauteur max. 90 cm, diamètre du pot 26 mm)

Planches ou feuilles de porte (panneau polyvalent ou bois d’au moins 19 mm d’épaisseur).

Ferrure/poignée pour chaque porte

Scie circulaire (manuelle)

Perceuse (76,76 € sur Amazon*) avec mèche à bois (3,99 € sur Amazon*) n

Mèche forestière 26 mm

Outil de vissage

Marteau en caoutchouc

1. scier les portes

A l’aide de la scie circulaire, sciez les portes à la bonne taille de manière à ce qu’elles recouvrent l’avant de la commode au même niveau que les bords latéraux.

2. percer les trous

Percez deux trous dans chaque porte à l’aide de la mèche Forstner. Ce faisant, vous devez respecter une distance par rapport au bord du panneau de porte, qui est indiquée par le fabricant. De nombreuses charnières sont livrées avec un gabarit de perçage.

A lire également :   S'il y a eu des gouttes : Enlever les taches de thé du tapis

3. mettre en place les charnières

A l’aide d’un maillet en caoutchouc, enfoncez délicatement les pots dans les trous. Ce faisant, vous devez orienter le bras de paumelle de manière à ce qu’il soit à angle droit par rapport au bord du panneau de porte.

4. monter la plaque de base

Maintenez la porte avec les bras de paumelles dépliés contre l’intérieur du corps de la commode. Vissez la plaque de base dans la bonne position à l’aide de vis à bois.

Travaillez à deux lors du montage final afin de pouvoir arrêter les portes et ajuster les plaques de base sans problème et avec précision.

A lire également :   Comment démonter une charnière d'un cadre de porte ?

Étiqueté dans :

, ,