Le bois blanchi à la chaux a un effet visuel très particulier, entre le très haut de gamme et le légèrement antique. Il est possible de chauler le bois soi-même sans problème. Vous trouverez dans cet article des informations sur la manière de procéder, sur les essences de bois qui s’y prêtent et sur les points auxquels il faut toujours veiller lors du chaulage.

Effet du chaulage

Le chaulage dépose des particules de couleur blanche (ou d’une autre couleur) directement dans les pores du bois. Il en résulte un changement de couleur au sein du veinage. Outre les pâtes de chaux blanche très souvent utilisées, il est également possible d’utiliser d’autres teintes. Chaulage bois. Il s’agit principalement de teintes pastel.

Essences de bois appropriées

Comme le stockage des particules de couleur se fait dans les pores du bois, ce sont surtout les essences de feuillus à larges pores qui conviennent au chaulage (également appelé « patinage » dans le langage technique). Il s’agit essentiellement de :

A lire également :   Comment mettre en marche le congélateur - conseils pratiques

  • Chêne (le chêne blanchi à la chaux est traditionnel et fréquent)
  • Frêne
  • Orme
  • Chaulage et décapage

    Il est possible de teinter le bois avant le chaulage, mais ce n’est pas obligatoire. La teinture peut toutefois donner un aspect plus impressionnant au résultat final.

    Il est important de n’utiliser que des teintures solubles à l’eau. Les teintures à base de solvants ne conviennent pas si elles doivent être suivies d’un chaulage.

    Chauler une table en bois – étape par étape

    Chaux en pâte (produit fini), souvent appelé « bouche-pores ».

    Papier abrasif

    Apprêt à la gomme-laque (si vous décapez aussi)

    Cire à bois ou polissage à la gomme-laque pour la finition finale

    Brosse métallique

    Ponceuse

    chiffon de lin propre

    un chiffon doux pour essuyer

    Non-tissé abrasif (320)

    1. préparer la table

    Enlevez toutes les pièces métalliques, les ferrures et autres. Ensuite, poncez soigneusement la table. Poncez très finement avec un grain de 240.

    2. décaper la table

    Cette étape peut être supprimée si vous ne le souhaitez pas. Si vous décidez tout de même de teinter, scellez ensuite la teinture séchée avec une couche de fond à la gomme-laque (important, ne l’omettez en aucun cas !). La couche de fond doit ensuite durcir complètement (pendant au moins 24 heures).

    A lire également :   Sceller un lavabo en bois et lui assurer une protection durable

    3. appliquer le bouche-pores

    Frotter délicatement la pâte de chaux dans le bois à l’aide d’un gros chiffon de lin, perpendiculairement au sens des fibres. Enlever l’excédent avec précaution (également perpendiculairement aux fibres) : (Cendre de bois chaulage). Après l’application, frotter doucement une fois ( !) dans le sens des fibres.

    4. polir et protéger

    Après le séchage de la masse (au moins 24 heures), polir la surface à blanc et la protéger soit avec un vernis à la gomme-laque, soit avec une cire à bois appropriée (recommandée).

    N’oubliez pas que le bois huilé ne peut généralement pas être blanchi à la chaux. Même si vous poncez la surface, l’huile a généralement pénétré trop profondément pour permettre un décapage ou un chaulage propre.

    A lire également :   Le système de dégivrage automatique ne fonctionne pas ou fonctionne de manière limitée.

    Étiqueté dans :

    , ,