L’humidité est toujours un problème, car l’eau cherche volontiers son chemin dans la structure du bâtiment et peut y provoquer des moisissures et des dégâts. C’est pourquoi les pièces humides méritent une attention particulière en ce qui concerne la technique de peinture, car un revêtement de qualité peut éviter bien des dégâts. Pour savoir exactement quelles peintures murales sont adaptées aux pièces humides, cliquez ici.

Peintures pour locaux humides avec additifs fongicides

De nombreux fabricants de peinture ont développé des peintures spéciales pour locaux humides, particulièrement adaptées aux cuisines, salles de bains et caves. Il s’agit le plus souvent de peintures à dispersion avec des additifs fongicides, mais elles contiennent parfois aussi du silicone qui fait tout simplement perler l’eau.

Ces types de peinture contiennent bien sûr une part de chimie, les produits à effet biocide ne sont jamais totalement neutres pour l’environnement et la santé. Veillez à ce que les labels de contrôle écologiques attestent de l’innocuité de ces produits pour une utilisation en intérieur !

Ces peintures écologiques sont faites pour les pièces humides.

Il existe toutefois sur le marché quelques véritables peintures murales écologiques qui peuvent être utilisées avec succès dans les pièces humides. Les peintures minérales en font partie dans tous les cas, elles ont un pH élevé et rendent la moisissure vraiment inconfortable. En font partie les peintures minérales :

A lire également :   Comment concevoir la transition entre le carrelage et le sol stratifié ?

  • Les peintures au silicate contiennent des liants silicatés qui, en interaction avec les supports minéraux, forment des silicates de calcium hydratés solides. La peinture n’agit donc pas en formant des couches, mais en créant une liaison chimique avec le crépi ou le mur.
  • Les peintures à la chaux font partie des peintures murales les plus anciennes, elles se carbonatent sous l’influence du dioxyde de carbone de l’air et de l’eau. Ce type de peinture ne nécessite donc pas de support minéral, mais n’est généralement pas très résistant à l’essuyage.
  • Les peintures minérales permettent aux murs de continuer à respirer et régulent l’humidité de l’air en absorbant et en restituant l’eau. Il n’y a toutefois pas d’effet déperlant, il faut donc trouver une autre solution pour les zones exposées aux projections d’eau.

    Peinture à l’argile comme peinture murale pour locaux humides

    La peinture à l’argile a elle aussi une longue histoire, elle connaît actuellement un brillant renouveau. Son pouvoir de régulation de l’humidité est encore plus fort que celui des peintures minérales, mais elle n’a pas non plus sa place dans les zones exposées aux projections d’eau.

    Que diriez-vous de combiner la peinture à l’argile avec un bel enduit marbré à la chaux, qui a un effet d’isolation à l’eau dans les zones exposées aux éclaboussures ? Il en va de même pour les peintures minérales déjà mentionnées, qui se marient certainement bien avec un carrelage sur les zones sensibles.

    A lire également :   Peinture silicate ou peinture émulsion : laquelle est recommandée ?

    Malgré l’utilisation de peintures murales spéciales pour locaux humides dans la salle de bains, l’aération ne devrait jamais être négligée. Après le bain ou la douche, il faut donc ouvrir les fenêtres pendant quelques minutes et laisser sortir la vapeur d’eau. Il vaut également la peine de faire entrer de l’air frais entre-temps.

    Étiqueté dans :

    , ,