Presque tout le monde a déjà pris un pinceau en main pour peindre des murs, vernir un objet ou appliquer une lasure. De nombreuses personnes effectuent ce travail de manière purement intuitive et constatent ensuite que le résultat n’est pas aussi soigné qu’elles l’auraient souhaité. Grâce à nos instructions, vous obtiendrez pas à pas le résultat souhaité.

Question de compréhension : qu’est-ce qu’une lasure au juste ?

Une lasure est une peinture « fine » contenant peu de pigments. Elle est particulièrement fluide, pénètre profondément dans les pores du bois ou s’étale généreusement sur la surface du mur. Ce faisant, elle ne crée pas de couche fermée, mais une image visuellement aérée.

Après la lasure, le support transparaît encore plus, une veine de bois n’est donc pas perdue. Et il en résulte une profondeur optique intéressante qui exerce un attrait particulier. Les lasures sont à la fois des revêtements de protection et des éléments décoratifs lorsqu’elles sont appliquées correctement.

Notre guide pour le bois : bien appliquer une lasure

Lasure

A lire également :   Décaper une chaise pour faire ressortir la texture naturelle du bois.

Bâton d’agitation

Film de protection

éventuellement des gants en caoutchouc

papier abrasif

Balai à main et chiffon

Pinceau à lasure

1. bien protéger l’environnement

Protéger les alentours avec du film de protection, car les lasures ont tendance à goutter et peuvent provoquer des taches désagréables. Porter des gants en caoutchouc pendant le travail ne peut pas non plus faire de mal.

2. bien mélanger la lasure

Remuez soigneusement la lasure à l’aide d’un bâton mélangeur afin que le liant et les pigments se répartissent de manière homogène.

3. poncer le support

Poncez légèrement le support avec du papier abrasif fin ou moyen dans le sens des fibres. Nettoyer ensuite soigneusement le tout, y compris la saleté et la graisse.

4. appliquer correctement la lasure

Peignez d’abord les bords, puis les surfaces. Passez toujours le pinceau à lasure dans le sens des veines, pas en travers. Travaillez mouillé sur mouillé pour éviter la formation de traces.

5. attention aux gouttes et aux imperfections

Les gouttes et les imperfections doivent être traitées rapidement, également mouillé sur mouillé. Si l’on va plus tard dans le glacis à moitié sec pour corriger les défauts, on ne fait qu’aggraver les choses. Évitez en outre systématiquement toute formation de flaques sur la surface.

A lire également :   Choisir entre une peinture de protection du bois, un vernis ou une lasure

Laissez sécher la lasure conformément au mode d’emploi. Attendez patiemment, ne touchez pas la surface avant la fin du délai. Vous pouvez alors éventuellement appliquer une deuxième couche par-dessus la lasure, si nécessaire.

Étiqueté dans :

, ,