Outre le chapeau de peintre, la perche télescopique est l’accessoire le plus utilisé pour peindre (Peinture rouleau). Elle permet d’appliquer la peinture même hors de portée des bras, sans avoir recours à des aides à la montée coûteuses et peu pratiques. Quelques trucs et astuces doivent être respectés pour utiliser au mieux les rallonges flexibles.

Tirer, bloquer et mettre le rouleau de peintre dessus

La structure mécanique d’une perche télescopique est relativement simple. Plusieurs manchons tubulaires de diamètre décroissant sont emboîtés les uns dans les autres. En les tournant ou en les serrant, il est possible de bloquer les morceaux de tube en position déployée. Le manche du rouleau de peinture peut ainsi être rallongé jusqu’à plusieurs mètres.

Les perches télescopiques pour peindre sont proposées avec des longueurs d’extension allant jusqu’à douze mètres. Il existe toutefois une limite « naturelle » à leur utilisation. Si la distance entre la poignée et le rouleau de peinture dépasse deux mètres, il peut être difficile pour les personnes inexpérimentées d’appliquer une pression suffisante et régulière sur le mur.

Ce phénomène se produit rapidement, en particulier lors de mouvements de peinture diagonaux et horizontaux. Lors de la peinture verticale d’un plafond, le travail fatigant au-dessus de la tête peut également fonctionner sans problème jusqu’à trois mètres.

A lire également :   Voici comment diluer la peinture murale !

En règle générale, une perche télescopique doit être utilisée partout et à peu près à la même distance à chaque fois. Si l’on alterne entre la peinture directe sans rallonge et la peinture « prolongée », on obtient presque à coup sûr une application de peinture d’une épaisseur inégale.

Tous les professionnels et les amateurs expérimentés en matière de peinture recommandent de peindre mouillé sur mouillé afin d’éviter les taches, les traces et les irrégularités dans l’application de la peinture. La rapidité est de mise, surtout pour les grandes surfaces. La devise est de peindre rapidement, mais sans bâcler. Avec une perche télescopique, cette exigence est nettement plus facile à mettre en œuvre en raison de l’absence de « changement de pied » sur les aides à la montée.

Lors de l’achat d’une perche télescopique, il faut penser au type de rouleau de peinture qui doit être fixé. Un rouleau en peau d’agneau imbibé de peinture fraîche pèse plus d’un kilo et peut exercer une forte pression sur la perche si la distance est suffisante. Plus le rouleau est grand et plus la distance à couvrir est grande, plus la perche doit être choisie solide.

Si vous peignez des surfaces de plus de vingt mètres carrés, procurez-vous deux perches télescopiques, qui ne sont pas très chères. Une personne peut soit vous tendre le rouleau, toujours fraîchement trempé, soit peindre en même temps. Ainsi, il vous sera beaucoup plus facile de persévérer dans le mouillé sur mouillé.

A lire également :   Pourquoi un mur peint est-il taché ?

Étiqueté dans :

, ,