Dans de nombreux bâtiments anciens, l’escalier intérieur existant a des dimensions très particulières et ne peut donc pas être remplacé facilement par un escalier standard moderne : Bois escalier. Toutefois, tant que l’escalier intérieur existant est suffisamment stable et ne présente aucun problème de statique, cela n’est pas nécessaire. Après tout, les anciens escaliers peuvent être remis au goût du jour grâce à de nombreuses idées créatives, tant sur le plan visuel que fonctionnel.

Identifier les besoins de rénovation des escaliers intérieurs et planifier des améliorations

De nombreux escaliers anciens n’ont pas été construits en pierre, en béton ou en métal, mais en bois. Ce matériau de construction naturel peut se déformer plus ou moins fortement au fil des ans, selon l’essence de bois utilisée. La prudence est de mise lorsque la statique d’un escalier historique en bois est mise à mal par des parasites du bois d’origine animale comme les vers du bois. Dans ce cas, les experts d’une entreprise spécialisée devraient d’abord jeter un œil sur l’état de l’escalier avant de le doter simplement d’un nouveau coffrage ou de nouvelles marches. Dans le pire des cas, l’une des marches pourrait se briser et entraîner des blessures.

A lire également :   Rallonger une tringle à rideaux au milieu ou sur le côté

Le grincement bruyant de certaines marches d’escalier peut certes être agaçant au quotidien, mais il ne constitue pas un indice fiable de problèmes de statique. Les bruits de craquement sont plutôt causés par de légères déformations et fissures dans le matériau. On peut y remédier en comblant ces fissures avec de l’acrylique liquide qui, une fois durci, confère une nouvelle stabilité aux marches en bois.

Poncer un vieil escalier en bois et le revernir

Il est souvent relativement facile de redonner de l’éclat à de vieux escaliers en bois en ponçant soigneusement les surfaces du matériau et en appliquant une nouvelle couche de vernis appropriée. Les escaliers en bois étant régulièrement fabriqués dans des essences décoratives telles que le chêne ou le hêtre, leur veinage esthétique peut être particulièrement bien mis en valeur par une couche de vernis transparent.

Le ponçage des marches d’escalier est malheureusement lié à un certain effort. Il faut toutefois veiller à ne poncer qu’une couche aussi fine que possible afin de ne pas trop affecter la statique des marches. Pour que la poussière produite lors du ponçage ne nuise pas à la santé, il faut l’aspirer le plus rapidement possible à l’aide d’un aspirateur ou d’un dispositif d’aspiration sur la ponceuse. En outre, le port d’un masque anti-poussière permet d’éviter les risques pour la santé liés aux couches de peinture poncées et aux matériaux présentant des risques similaires.

A lire également :   Peindre du bois sous la pluie ou pendant de courtes pauses sous la pluie

Après le ponçage grossier et le ponçage fin de l’escalier, il faut d’abord éliminer soigneusement la poussière avant de pouvoir peindre l’escalier avec une couche de fond adaptée à la peinture. Après un ponçage particulièrement fin de la couche de fond, le vernis peut être appliqué en deux à quatre passages. Un vernis pour escalier vraiment solide peut offrir une protection à long terme face aux sollicitations mécaniques d’un escalier intérieur en bois, ce que les produits d’entretien tels que la cire d’abeille et diverses huiles d’entretien du bois ne peuvent pas faire.

De nombreuses possibilités pour une rénovation purement esthétique

La rénovation purement optique d’un escalier en bois qui semble un peu démodé peut être réalisée avec de nombreux matériaux différents :

  • avec un nouveau revêtement en bois
  • en posant de la moquette, du stratifié, du PVC ou du vinyle
  • en recouvrant les marches de tissu en sisal
  • Un vieil escalier en bois peut bien sûr être égayé par une peinture fraîche et colorée, avant de fixer par exemple un tapis sur chaque marche à l’aide des fixations métalliques appropriées.

    Pour les escaliers intérieurs en béton ou en matériaux similaires, il est également possible de donner un aspect frais aux marches en posant un nouveau carrelage. En principe, il faut toujours veiller à ce que les marches soient aussi antidérapantes que possible et que les nez de marche soient renforcés. Le remplissage précis des espaces vides existants sous un nouveau revêtement d’escalier permet également d’augmenter la durée de vie de l’escalier nouvellement rénové.

    Étiqueté dans :

    , ,