On ne peut pas déterminer simplement comme ça si une prise téléphonique reçoit un signal et si la ligne est défectueuse. Ici, vous devez essayer et/ou mesurer. La prudence est toutefois de mise lors des mesures, tant d’un point de vue technique que juridique.

Que peut-on mesurer sur une prise téléphonique ?

Pour qu’un TAE (unité de raccordement des télécommunications) soit prêt à accueillir des terminaux tels que des téléphones, des modems, des routeurs, des répondeurs et autres, deux conditions doivent être remplies :

 

  • La ligne doit être activée par l’opérateur du réseau
  • La ligne doit être intacte

 

Les deux peuvent être vérifiés, mais pas facilement par le participant lui-même. Ceci est particulièrement vrai pour le contrôle technique de la ligne.

Vérifier l’entrée du signal

En revanche, il est assez facile de vérifier soi-même si un TAE reçoit un signal, c’est-à-dire si la ligne a été libérée par l’opérateur du réseau. Ici, il suffit d’essayer la réception du signal avec un appareil terminal. Si vous avez devant vous l’une des variantes les plus courantes de TAE, c’est-à-dire une prise NFN ou NF/F, il vous suffit de brancher un téléphone (qui est certainement intact !) dans l’une des prises F. Si vous entendez la tonalité de numérotation (dial tone) lorsque vous décrochez le combiné, la ligne est activée, si vous n’entendez rien, elle ne l’est pas.

A lire également :   Coûts de modernisation du chauffage par le sol

Contrôle technique de la ligne

Si vous ne savez pas si la ligne téléphonique posée sous le mur il y a des années est toujours intacte ou si elle a subi des dommages entre-temps, la vérification n’est pas aussi simple. Parce qu’ici, vous ne pouvez pas simplement essayer sans risquer un court-circuit.

Une vérification professionnelle et sûre de la ligne pour détecter toute interférence du signal ou toute rupture de câble peut être effectuée à la prise d’échange. La prise d’échange est le 1er TAE du réseau domestique, qui représente le raccordement à la ligne d’échange de l’opérateur de réseau et qui est également sa propriété. C’est pourquoi seul un technicien du fournisseur est autorisé à y travailler.

La ligne est testée via la terminaison de test dite passive. Une diode et une résistance sont connectées en série. Dans l’état normal, la diode bloque la tension continue entrant dans les entrées de réception du signal, de sorte que pratiquement aucun flux de courant ne peut être mesuré. Toutefois, en inversant la polarité de la tension d’alimentation, il est possible de mesurer la résistance et de détecter les écarts par rapport aux valeurs définies en termes de tension externe et d’isolation.

Vous pouvez également tester vous-même la continuité des fils d’une ligne vers un autre TAE avec un testeur de continuité ou un multimètre après les avoir débranchés.

Étiqueté dans :

, ,