L’humidité et les fissures de tassement sont les causes de l’effritement d’un crépi extérieur : Enduit oeuvre. La plupart du temps, les dégâts s’annoncent déjà par des taches, des fissures et des surfaces qui ne sèchent plus. Si le crépi s’effrite, la cause est soit une erreur de mise en œuvre, soit un défaut de construction dans la maçonnerie. La cause détermine les contre-mesures.

Erreur lors de la mise en œuvre

Le crépi, comme tout autre mortier (5,88 € sur Amazon*), se dégrade par évaporation de l’eau qu’il contient. Il ne développe ses propriétés indispensables telles que la diffusion, la résistance aux intempéries et la résistance à la traction que s’il est bien « décroché ». Si des fissures apparaissent sur le mur dans l’enduit extérieur, s’il se détache du mur et commence à s’effriter, il peut y avoir une erreur de mise en œuvre à la base. Voici des exemples typiques :

  • Rapport de mélange mal exécuté
  • Charges et agrégats incorrects et inadaptés
  • Application trop lente ou trop rapide
  • Epaisseur trop faible ou trop importante de l’enduit extérieur
  • Température extérieure trop froide ou trop chaude lors de la mise en œuvre et du séchage.
    A lire également :   Enlever les résidus de colle de la peinture en douceur et avec précaution
  • Tenir compte des conditions d’environnement

    L’enduit frais a besoin de conditions extérieures aussi stables et peu extrêmes que possible pour prendre parfaitement. Des températures élevées, dues par exemple à un fort rayonnement solaire, font que l’eau contenue s’évapore trop rapidement. Il s’ensuit un effet de rétention hydraulique trop faible qui se forme.

    Un phénomène similaire se produit en cas de forte humidité de l’air et d’humidité ou même d’arrosage de l’enduit extérieur avant qu’il ne soit complètement sec pour la première fois. Pour éviter ces contraintes et ces sources d’erreurs, il est recommandé de prendre les décisions suivantes :

  • « Plâtrer selon la météo » pour éviter les conditions extrêmes
  • Si possible, organiser l’ombrage et la protection contre la pluie (aérée)
  • Ne pas exposer le crépi extérieur frais au gel
  • Crépir si possible au début de l’été ou de l’automne.
  • Ne pas nettoyer en hiver ni au milieu de l’été.
  • Outre une mise en œuvre correcte, l’effritement ultérieur peut être contré par une armature sous forme d’enduit tissé. En cas d’humidité dans la maçonnerie, l’effritement partiel peut toutefois être remplacé par un soulèvement de l’enduit extérieur sur une grande surface.

    Si vous pouvez partir du principe que le crépi extérieur a été correctement appliqué, vous devez également vous attendre à des causes plus graves en cas d’effritement. Vérifiez si votre crépi attire l’humidité. Dans ce cas, le séchage autonome éventuel se traduit par une tendance à l’effritement.

    Étiqueté dans :

    , ,