Malheureusement, il n’est pas rare que la surface d’un canapé en similicuir âgé de quelques années commence à s’écailler. C’est même souvent le premier signe que la durée de vie du canapé s’écoule lentement. Quelques mesures permettent au moins de garder le canapé utilisable. Une réparation durable et pérenne n’est pas possible.

A arrêter provisoirement au stade initial

Le cuir synthétique se compose d’une couche inférieure textile sur laquelle est appliquée une couche supérieure en plastique. Lorsque des dommages mécaniques et substantiels apparaissent, comme l’écaillage, la fragilisation ou l’effritement, la couche supérieure a perdu son plastifiant par évaporation. Au fur et à mesure, le canapé commence à se désagréger.

Dès les premiers signes d’écaillage, il est possible d’y remédier en appliquant une nouvelle « couche de peinture ». Des peintures spéciales ne se contentent pas de recolorer la couche supérieure en formant un film, mais « collent » les parties non adhérentes et freinent l’écaillage. Pour prolonger encore la durée de vie, certains fabricants proposent des supports en tissu ou des filets en plastique.

Prévention

La structure du cuir synthétique conduit inévitablement, tôt ou tard, à la fragilité. Ce processus peut être étiré en ralentissant l’évaporation des plastifiants chimiques dans la couche supérieure. Le premier signe est la dissolution de certaines « galettes », qui sont perçues comme des écailles. Des fissures capillaires initialement invisibles dans la surface provoquent le décollement.

A lire également :   Qu'est-ce qu'une lasure pour bois ?

Lors de l’entretien du canapé en similicuir, il est possible de ralentir l’évaporation en appliquant un film d’étanchéité. Il faut toutefois tenir compte du fait qu’une couche d’obturation artificielle supplémentaire se forme sur le plastique. Même si certains fabricants prétendent le contraire, le plastique ne peut pas vraiment être entretenu.

Méthodes de réduction

  • Refaire régulièrement la vitrification
  • Éviter les déformations importantes et la formation de plis lors de l’utilisation.
  • Protéger autant que possible par des couvertures
  • Les toiles auxiliaires collées et les patchs retardent l’écaillage de quelques mois.
  • Si vous ou d’autres personnes que vous connaissez envisagez d’acheter un canapé en similicuir, vous devriez gentiment attirer l’attention sur la durée de vie clairement limitée de ce matériau. Le prix d’achat inférieur à celui du cuir véritable ou des canapés en textile est souvent relativisé par ce facteur. De nombreux acheteurs sont surpris par la durée de vie limitée du matériau, d’autant plus que les fabricants ne soulignent pas ce fait dans leur propre intérêt.

    Étiqueté dans :

    , ,