Lorsqu’on fait maçonner une façade en briques, on se préoccupe naturellement du prix et de la durée de l’opération. Il faut donc se demander, entre autres, combien de mètres carrés de briques un maçon peut réaliser par heure. Il n’est pas facile de répondre à cette question, car cela dépend des conditions et de la préparation.

Quelle est la vitesse d’un maçon ?

Les maçons savent à peu près combien de temps il leur faut pour réaliser une façade en briques. C’est ainsi qu’ils calculent leur prix au mètre carré. Or, tous les murs ne sont pas identiques. Un mur droit est relativement rapide à réaliser. Mais il y a toujours des fenêtres, des angles, des encorbellements ou d’autres éléments compliqués dans une maison. Il n’est donc pas facile de dire combien de temps il faut à un maçon pour réaliser un mètre carré de briques par heure.

Estimation approximative

Ce que vous obtenez ici comme informations est donc une estimation. Supposons qu’un maçon n’ait à maçonner qu’une surface lisse (Maçonnerie briques collées). Pour la brique, il lui faudrait environ une heure par mètre carré, s’il n’y a pas d’angles, d’ouvertures de fenêtres ou de portes. Maçon de briques. Mais ce n’est pas le cas pour une maison, c’est pourquoi le maçon calcule un mélange des différents éléments.

A lire également :   Mur en pierre dans la salle de bains : rustique et simple

A la maçonnerie pure s’ajoute l’ancrage du mur de parement dans le mur porteur. Le maçon ne peut donc pas se contenter de poser une brique sur l’autre, il doit fixer le mur de parement au mur porteur pour qu’il ne tombe pas. De plus, un assistant doit être à portée de main pour présenter les pierres au maçon. Cela signifie que le maçon ne cherche pas lui-même son matériel, mais se concentre sur son travail,

Disons donc qu’environ 0,7 mètre carré de briques par heure est réaliste. Si la brique n’est pas maçonnée mais collée sous forme de plaquettes, cela va encore plus vite, environ 2 m2 par heure, car il n’est alors pas nécessaire d’aligner et d’ancrer une prémur, seules de fines briques sont collées sur l’isolation, un peu comme des carreaux. Mais comme nous l’avons dit, dès qu’il s’agit par exemple de raccords de fenêtres, le temps nécessaire est plus de deux fois plus élevé. La manière dont les briques sont jointoyées – immédiatement ou ultérieurement – joue également un rôle.

A lire également :   Avantages de la construction traditionnelle en briques

Étiqueté dans :

, ,