Lorsque l’on souhaite installer une nouvelle robinetterie, il faut savoir si l’on a besoin d’une variante haute pression ou basse pression. La réponse à cette question peut généralement être obtenue en regardant attentivement sous le lavabo ou l’évier. Vous trouverez ci-dessous les caractéristiques des robinetteries haute et basse pression.

Qu’est-ce que la robinetterie haute pression et la robinetterie basse pression ?

Pour pouvoir tirer de l’eau froide et de l’eau chaude à un robinet de la maison, il faut qu’un point de production d’eau chaude soit intégré quelque part dans l’arrivée d’eau. Il existe deux possibilités :

  • Système central d’eau chaude
  • Régulation décentralisée ou locale
  • Système central d’eau chaude

    Dans la plupart des bâtiments, on utilise à cet effet le système de chauffage central, qui chauffe un réservoir d’eau pour l’ensemble du système de distribution d’eau de la maison. La plupart du temps, le générateur de chaleur se trouve dans la cave et alimente la maison en eau de chauffage ainsi qu’en eau chaude sanitaire. Dans un tel système central, l’eau potable chaude est acheminée par des conduites séparées. Deux conduites arrivent donc aux points de soutirage, l’une pour l’eau froide et l’autre pour l’eau chaude. Les conduites sont également conçues en fonction de la pression de l’eau qui est réglée pour l’ensemble du système de conduites domestiques. Elle se situe généralement entre 2 et 6 bars.

    A lire également :   Polyamide ou polyester : quelle fibre a l'avantage ?

    Si vous voyez un raccordement d’eau froide et un raccordement d’eau chaude au point de puisage auquel vous souhaitez raccorder un robinet, vous avez donc besoin d’un robinet haute pression. En effet, les conduites entrantes fournissent l’eau dans la plage de pression habituelle des conduites domestiques, à laquelle le robinet doit résister.

    Régulation décentralisée ou locale

    Dans les bâtiments dépourvus de réservoir d’eau chaude centralisé, un petit chauffe-eau local doit être intercalé directement aux points de puisage : un chauffe-eau, équivalent à un petit réservoir d’eau chaude, ou un chauffe-eau instantané qui chauffe l’eau à la demande.

    Si seule une conduite d’eau froide sort du mur au point de puisage concerné, l’eau chaude doit être produite par un tel chauffe-eau local. Les chauffe-eau instantanés ou les chauffe-eau destinés à être installés sous un lavabo ou un évier ne sont généralement pas résistants à la pression. Cela signifie qu’ils ne résistent pas à la pression de l’eau domestique. Pour éviter qu’ils n’éclatent, il faut dans ce cas une robinetterie basse pression. Au moyen d’un réducteur de pression, elle réduit la pression de l’eau qui arrive de la conduite domestique.

    Il existe toutefois aussi des chauffe-eau instantanés résistants à la pression qui sont équipés pour la pression d’eau domestique habituelle. Dans ce cas, il est également possible d’utiliser un [robinetterie basse pression à utiliser comme robinetterie haute pression]robinetterie haute pression[/link].

    Étiqueté dans :

    , ,