Si l’on souhaite un matériau translucide pour le toit de la terrasse, le jardin d’hiver ou le carport, on utilise le plus souvent des plaques alvéolaires en polycarbonate. Ce matériau robuste, disponible en différentes épaisseurs, est également utilisé pour les serres (Plaques alveolaires polycarbonate). Mais quelle épaisseur de plaques creuses convient le mieux à l’utilisation prévue et à quoi faut-il faire attention lors de la mise en œuvre ?

Que sont les plaques alvéolaires ?

Il s’agit de plaques plastiques translucides en polycarbonate ou en verre acrylique. Elles se composent de deux ou plusieurs plaques superposées qui sont reliées entre elles par des entretoises (Plaques alveolaires). Grâce à ce mode de construction, des chambres (=plaques alvéolaires) se forment entre les plaques, ce qui leur confère des propriétés d’isolation thermique. Pratiquement incassable et d’une grande résistance aux chocs, ce matériau ne craint pas les précipitations telles que la grêle, les fortes pluies ou la neige.

Quelle plaque alvéolaire est adaptée à quel usage ?

Tout dépend de la charge à laquelle les plaques sont soumises, de la surface du toit et de l’isolation thermique souhaitée. Le tableau suivant donne un premier aperçu :

Quelles plaques alvéolaires conviennent pour la serre ?

Autrefois, faute d’alternatives légères et stables, il ne restait que le verre comme couverture translucide pour la serre. En raison de son propre poids, ce matériau posait des exigences particulières en matière de statique et de stabilité de la construction, si bien qu’il était difficile de le construire soi-même.

A lire également :   Cuisinière à bois avec plaque vitrocéramique - quels sont les avantages ?

Les plaques alvéolaires en polycarbonate offrent ici de nombreux avantages par rapport au verre, tout en étant très transparentes :

Elles sont

  • pour les mêmes valeurs d’isolation, environ cinq fois plus léger,
  • résistant aux UV,
  • translucide à la lumière,
  • résistant à la rupture,
  • léger et
  • plus facile à mettre en œuvre.
  • En même temps, le risque de blessure, qui est assez élevé en cas d’éclats de verre, est nettement minimisé.

    Les plaques alvéolaires en polycarbonate présentent différents coefficients d’isolation, généralement exprimés en valeur k ou u. L’épaisseur dont vous avez besoin dépend de l’utilisation ultérieure de la serre. Pour une serre, il est recommandé d’utiliser des plaques de 10 millimètres d’épaisseur qui conservent la chaleur à l’intérieur. Plaques alvéolaires double paroi transparentes en polycarbonate. En revanche, si vous utilisez la serre pour faire pousser des fruits et des légumes au printemps et les protéger des températures fraîches en été, une épaisseur de panneau de 6 millimètres est suffisante.

    Plaques alvéolaires pour toits de terrasse, carports et jardins d’hiver non chauffés

    Les plaques alvéolaires en polycarbonate utilisées comme couverture doivent résister à de fortes contraintes : Plaques alvéolaires en polycarbonate 4 mm. La couverture doit non seulement pouvoir supporter sans dommage les fortes pluies et la grêle, mais les plaques ne doivent pas non plus se briser lorsqu’elles sont recouvertes de neige. C’est pourquoi il faut utiliser des plaques alvéolaires doubles ou triples stables d’une épaisseur de 16 millimètres.

    A lire également :   Polir un sol en béton - un revêtement de sol intéressant et une rénovation peu coûteuse

    Les plaques alvéolaires opaques sont très appréciées pour les toitures de terrasses et d’abris de voiture. Grâce à leur teinte brune ou blanche mate, la lumière passe encore suffisamment à travers le toit, mais vous êtes protégé des regards indiscrets. Souvent, elles disposent en outre d’une protection spéciale contre les UV afin d’éviter les décolorations inesthétiques, la décoloration ou l’endommagement des plaques en cas de fort rayonnement solaire. Les plaques alvéolaires avec des pigments intégrés dans le matériau qui réfléchissent les rayons du soleil sont une nouveauté. Ainsi, il fait agréablement frais sous le toit, même pendant les chauds mois d’été.

    Quelles plaques alvéolaires sont utilisées pour les vérandas chauffées ?

    Pour les zones nécessitant une bonne isolation thermique, on utilise de préférence des plaques alvéolaires en polycarbonate d’une épaisseur de 25 ou 32 millimètres. Ces plaques isolent très bien grâce à leurs chambres creuses superposées en structure X ou M : (Plaques alvéolaires en polypropylène). Ce mode de construction assure à la fois une isolation et une stabilité optimales. Ces panneaux sont résistants à la grêle, ce qui est particulièrement important dans les régions où les intempéries sont fréquentes. Malgré leur épaisseur, la transmission de la lumière ne change que très peu, de sorte que les plantes disposent de suffisamment de luminosité même pendant la saison sombre.

    Verre acrylique comme couverture pour terrasse, carport et jardin d’hiver non chauffé

    Les plaques en verre acrylique constituent également une alternative translucide aux plaques alvéolaires. Plaques alvéolaires polycarbonate castorama. Grâce à un espacement des chambres de près de 10 centimètres, elles offrent une transmission lumineuse très élevée, proche de celle du verre. Elles offrent également les avantages suivants :

    A lire également :   Essentiel - l'étanchéité de la cave dans une nouvelle construction

  • bonne résistance aux rayons UV,
  • grande capacité de charge,
  • excellente résistance aux intempéries,
  • pourvu d’un revêtement de surface, l’eau de pluie s’écoule sans laisser de taches inesthétiques.
  • Cependant, ce matériau est plus lourd que le polycarbonate, d’où une plus grande sensibilité à la casse : Plaques alvéolées pour gravier. De plus, le verre acrylique n’est pas aussi résistant aux rayures.

    Les plaques alvéolaires sont très faciles à entretenir. Elles se nettoient sans laisser de traces avec un produit vaisselle courant et une éponge douce, même sans polissage ultérieur.

    Étiqueté dans :

    , ,