Dans la construction sèche en particulier, il y a beaucoup de travaux pénibles et qui prennent du temps. Machines à enduire. Pour un travail professionnel ou pour travailler sur de grandes surfaces, il vaut parfois la peine d’utiliser des machines. Vous pouvez lire ici à quel point les machines à enduire fonctionnent réellement, et quels sont les avantages mais aussi les inconvénients qui en découlent.

Enduisage de plaques de plâtre

Avec un peu de pratique, la construction de l’ossature et le montage des plaques de placoplâtre peuvent se faire relativement rapidement. En revanche, le remplissage des joints – c’est-à-dire le masticage – est souvent un travail fastidieux et chronophage.

En raison de la hauteur de la pièce, le masticage des revêtements de plafond en placoplâtre est particulièrement pénible et prend beaucoup de temps. Les travaux doivent être effectués à partir d’une échelle ou d’un échafaudage, qui doit en outre être déplacé en permanence.

Travail facilité par les machines à enduire

Le remplissage des joints peut être considérablement facilité par les machines à enduire. L’utilité réside ici dans trois fonctions :

A lire également :   Les différents types de scies et leurs domaines d'utilisation

  • le mastic (2,49 € sur Amazon*) est transporté en permanence et en continu de manière automatique
  • il est possible de travailler sur les plafonds sans échelle ou échafaudage
  • la quantité d’enduit pour joints sortant de la machine est toujours la même, ce qui permet de travailler facilement en continu.
  • Enduit plein

    En outre, il est souvent nécessaire de procéder à un enduisage complet – par exemple lors de la pose ultérieure de papier peint sur des plaques de plâtre – afin d’obtenir une surface plane.

    De tels enduits de surface, lorsqu’ils sont réalisés à la main, sont extrêmement coûteux et prennent beaucoup de temps. En outre, il faut avoir la main ferme et beaucoup d’habileté.

    À qui s’adressent les machines à enduire ?

    Les machines à enduire ne sont utiles que si l’on travaille de manière professionnelle ou si l’on a de très grandes surfaces de placoplâtre à jointoyer. Le maniement des machines à enduire demande de l’habileté et un peu de pratique. L’effort n’en vaut pas la peine pour les petites surfaces.

    Exécution des machines à enduire

    Les machines à enduire fonctionnent de la même manière que les appareils dits « airless ». Dans la plupart des cas, le mastic est prélevé dans un seau et distribué sous une pression continue.

    A lire également :   Stratifié clair - quelle couleur de mur pour l'assortir ?

    Pour une application entièrement mécanique, un racloir de surface et un appareil de masticage ponctuel sont également nécessaires (pour mastiquer les têtes de vis). Tous les appareils sont conçus de manière à ce que ni échelles ni échafaudages ne soient nécessaires jusqu’à des hauteurs de pièces normales.

    Des grattoirs à joints avec couteau à joints à ressort et un appareil pour enfoncer automatiquement la bande d’armature en papier complètent ensuite l’équipement.

    Appareils Airless comme alternative

    Les joints peuvent également être remplis à l’aide d’appareils Airless. Pour l’enduisage intégral du mur qui suit, les machines à enduire au pistolet sont de toute façon idéales. Il est possible d’appliquer une couche très fine de mastic, la finition du mur est ainsi très facile à réaliser, par exemple si l’on doit ensuite poser du papier peint.

    A lire également :   Moderniser la brique - ces possibilités existent

    Étiqueté dans :

    , ,