Dans presque tous les cas, il n’est pas nécessaire d’enlever et d’éliminer un ancien revêtement de sol en PVC si la pièce doit être recouverte de stratifié. Comme le stratifié présente une stabilité intrinsèque, le sol synthétique peut également être relativement élastique. Il faut toutefois tenir compte des conditions thermiques de la construction.

Contrôle des bruits d’impact et des coupures

En principe, tout ancien revêtement PVC à peu près en bon état peut servir de support à un stratifié. Comme pour le stratifié placé directement sur une chape, il faut penser à l’isolation phonique. Comme le stratifié est aujourd’hui presque toujours posé de manière flottante, généralement sous forme de panneaux à clipser, il suffit de poser des plaques de liège ou de feutre sur le PVC.

Afin de parfaire la planéité de l’ancien sol PVC et de trouver d’éventuelles zones endommagées dans le sous-plancher, il convient de tapoter le support de manière uniforme. En cas de bruits de grincement ou d’effritement, une coupe d’une dizaine de centimètres avec un cutter peut aider. En soulevant délicatement et légèrement une bordure en PVC, il est possible de vérifier la nature du sol sous le plastique à l’aide d’une lampe de poche et d’un miroir de dentiste.

A lire également :   Fixation de plinthes en stratifié : comment réussir avec brio !

Si l’on trouve des endroits détachés, émiettés ou autrement endommagés dans le lit en PVC, l’espace peut être injecté avec une colle à ciment ou à joints. Ensuite, le PVC est lissé à l’aide d’une lourde barre métallique. Les éventuelles petites bulles d’air et les soulèvements peuvent être percés avec un ciseau à bois ou la pointe d’un cutter avant de procéder au redressement.

Désactiver la fonction pare-vapeur

Le principal risque lié à la pose de stratifié sur du PVC est l’étanchéité du plastique. Si le sol est soumis à de grandes différences de température, l’absence de diffusion peut entraîner de la condensation sous le PVC ou dans l’espace entre le PVC et le stratifié. Ce risque existe surtout dans les caves et autres sols directement contigus au sol.

Il existe des astuces pour désactiver cette fonction de pare-vapeur du PVC. En principe, il est possible de créer une capacité de diffusion par de petites interventions :

  • Des coupures d’aération sont pratiquées dans le PVC, espacées d’environ un mètre, et réparties sur toute la surface du sol selon un motif quadrillé.
  • En cas de joints existants, par exemple dans le cas de dalles ou de carreaux en PVC, les joints sont grattés et mis à nu.
    A lire également :   Décapage de la peinture sur des murs en maçonnerie ou en béton
  • Il existe des éléments d’aération que vous pouvez intégrer dans votre stratifié. Découpez le PVC sous les points de montage en faisant plusieurs petites coupes parallèles.

    Étiqueté dans :

    , ,