Il n’est pas toujours possible d’éviter ou d’empêcher l’enlèvement d’un vieux crépi à la chaux. Le crépi montre sa durabilité et sa stabilité surtout lorsqu’on l’enlève. Outre la procédure manuelle avec marteau et burin, il est possible d’utiliser des outils relativement lourds. Tant la force requise que la saleté produite sont énormes.

Examiner les alternatives et les options

Le choix d’un enduit à la chaux ressemble un peu à une décision pour la vie. Si aucune raison majeure ne nécessite l’enlèvement de la peau du mur, il est préférable d’y renoncer dans la mesure du possible. Un enduit extérieur peut généralement être réparé sans être enlevé et un enduit intérieur peut également souvent être rénové sans être démonté.

Lorsqu’un enduit s’effrite ou ne tient pas, des injections et des réparations partielles sont généralement possibles. Ces travaux, tels que le ponçage et le fraisage, peuvent être réalisés de la même manière que le décapage d’une grande surface. Compte tenu de l’ampleur des travaux et du développement important de gravats, il convient d’examiner toute possibilité ou option restrictive ou facilitatrice.

Aménager le poste de travail en toute sécurité

Tant pour les crépis extérieurs que pour les crépis intérieurs, il est indispensable d’atteindre facilement et en toute sécurité toutes les surfaces murales crépies. Il devrait toujours être possible de travailler à n’importe quel endroit de manière à ce que le corps et surtout la tête se trouvent au-dessus de la surface de travail.

A lire également :   Le crépi intérieur ne sèche pas ? Voici comment y parvenir

Les outils de levage appropriés sont :

  • Échelle autoportante
  • Echelle à chevalet
  • Plate-forme de travail mobile avec freins de roue
  • Echelle à échelons mobile avec blocage/échelle de montage
  • Echelle à plate-forme
  • Deux échelles doubles avec madrier en bois inséré
  • Il ne faut en aucun cas utiliser des échelles salariées.

    Appareils, méthodes et outils

  • Marteau et burin
  • Marteau perforateur (109,00 € chez Amazon*)
  • Fraiseuses à crépi
  • Ponceuses avec tête de fraisage
  • La formation de poussière peut être réduite en humidifiant l’enduit à la chaux. Lors de l’enlèvement, la maçonnerie et le support sont toujours menacés. Si l’enlèvement doit être suivi d’un nouveau crépissage, à nouveau avec de l’enduit à la chaux, la meilleure solution consiste généralement à laisser simplement en place tous les restes de sous-enduit qui ne se détachent pas « volontairement ».

    Ne vous laissez pas surprendre par la quantité de gravats générés par l’enlèvement de l’enduit. Comptez jusqu’à vingt kilos de gravats par mètre carré de plâtre enlevé. La forme friable et brisée entraîne en outre une expansion spatiale d’environ un dixième de mètre cube de gravats par centaine de kilos.

    Étiqueté dans :

    , ,