Faire tremper le tissu dans de l’eau de Javel, bien le rincer ensuite et le tour est joué ? Non, le blanchiment ne fonctionne généralement pas aussi simplement. En cours de route, quelques pièges vous attendent, qu’il vaut mieux éviter habilement. Nous attirons votre attention sur les pièges à éviter et vous guidons vers votre objectif dans l’article suivant : pour un résultat de blanchiment optimal.

Faites attention à ce que vous faites : Voici ce que vous devriez faire – et ce que vous ne devriez pas faire

Ne pas se tromper d’agent de blanchiment

Les différents nettoyants au chlore sont considérés comme d’excellents agents de blanchiment qui blanchissent vraiment les tissus : Blanchiment tissu. En revanche, les nettoyants à base d’oxygène ne fonctionnent pas ! La marque n’a pas d’importance, mais il faut faire attention à la concentration lors de l’achat : Blanchiment tissu blanc. Plus il y a d’hypochlorite de sodium, plus l’effet est fort.

A lire également :   Le lave-linge ne lave pas proprement

Ne pas mettre sa santé en danger

Les agents de blanchiment à base de chlore sont tout sauf inoffensifs. Protégez votre peau, vos yeux et, si possible, vos voies respiratoires (Blanchir chaussure tissu blanc). L’air frais et la prudence sont de mise dans ce projet.

Ne pas agir sans réfléchir

Ne versez pas simplement le produit de blanchiment sur le tissu, mais procédez de manière réfléchie (Blanchir tissu blanc jauni). Pour obtenir un résultat uniforme, vous devriez peut-être diluer un peu le produit et y plonger le tissu : Blanchir tissu synthétique blanc. Si vous remuez régulièrement, l’eau de Javel sera bien répartie.

Pour obtenir des éclaboussures et des taches ciblées de blanc, le mieux est d’utiliser un vaporisateur (9,28 € sur Amazon*) : Blanchir tissus blanc. Le transvasement est donc obligatoire dans ce cas afin de pouvoir procéder de manière ciblée. Les jeans, en particulier, sont du plus bel effet dans une tenue à taches contrastées !

Blanchir des tissus non lavés ? Mieux vaut éviter !

Un tissu ne peut être blanchi de manière fiable que s’il n’est pas sale et ne contient pas non plus de résidus chimiques issus de sa fabrication. Lavez donc votre vêtement au moins une fois avant de le blanchir, en tout cas sans adoucissant.

A lire également :   Chasser et faire fuir les sauterelles sans pesticides

Ne pas blanchir l’environnement en même temps.

L’environnement peut également être sensible à l’eau de Javel. Éliminez donc tout ce qui se trouve sur votre chemin ou couvrez bien la zone environnante. Veillez également à ce que vos vêtements ne soient pas touchés.

Vous avez oublié de les laver ? C’est idiot !

Tu aimes le chlore sur la peau ? Si ce n’est pas le cas, lavez soigneusement le tissu après l’avoir blanchi pour qu’il ne reste plus de produits chimiques dedans. Et il est préférable de faire plusieurs cycles de lavage plutôt qu’un seul.

Votre tissu continue de sentir le chlore malgré tous les lavages ? Il faut alors l’aérer soigneusement à l’air libre ! L’odeur finira par se dissiper d’elle-même.

A lire également :   Enlever les taches de chlore - voici comment cela fonctionne

Étiqueté dans :

, ,